Habillage
Acte XI des « gilets jaunes » à Lyon : les tirs de la police en forte augmentation
Actualité 

Acte XI des « gilets jaunes » à Lyon : les tirs de la police en forte augmentation

actualisé le 29/01/2019 à 10h40

[INFO RUE89LYON] Nous l’avions constaté le jour même, les chiffres de la police le confirment : lors de l’Acte XI des « gilets jaunes », le niveau de violence a encore grimpé à Lyon.

Dans un PV de synthèse produit lors des comparutions immédiates de ce lundi 28 janvier, et dont Rue89Lyon a eu connaissance, la police indique une partie de son activité de maintien de l’ordre du samedi 26 janvier. Voici ces chiffres :

  • 21 tirs de grenades de désencerclement, soit + 61% par rapport au samedi 19 janvier. Ces grenades lancent des petits morceaux de plastique en explosant.
  • 80 tirs de grenades lacrymogènes à la main et 150 tirs de lacrymos avec le lanceur de type Cougar. Soit un total de 230 tirs de lacrymos (+ 15% par rapport au samedi 19 janvier)
Les forces de l'ordre rue Paul BERT. Acte XI des "Gilets Jaunes" samedi 26 janvier 2019. ©MG/Rue89Lyon

Les forces de l’ordre rue Paul Bert le samedi 26 janvier pour l’Acte XI des « gilets jaunes » à Lyon. On voit dépasser le lanceur de lacrymos de type Cougar ©MG/Rue89Lyon

  • 85 tirs de lanceurs de balles de défense, soit +39% par rapport au samedi 19 janvier. Ces LBD ont remplacé les Flash-Ball. Ils tirent des balles en caoutchouc à 300 km/h. Le Défenseur des droits a redemandé leur suspension à la suite de graves blessures causées par ces LBD lors des manifestations de « gilets jaunes ».
L'utilisation des caméras embarquées par les forces de l'ordre s'est confirmée lors de l'Acte XI des "Gilets Jaunes" samedi 26 janvier 2019. ©MG/Rue89Lyon

L’utilisation d’une caméra embarquée par des policiers porteurs de LBD lors de l’Acte XI des « gilets jaunes » à Lyon
©MG/Rue89Lyon

A titre de comparaison, concernant l’Acte X, le PV de synthèse mentionnait « 200 tirs de grenades lacrymogènes, 61 tirs de balles de défense et 13 grenades de désencerclement » (PV des comparutions immédiates du 21 janvier et repris par Le Progrès).

La police a procédé à treize interpellations.

Aucun policier a été blessé. Les pompiers rapportent quatre interventions pour des manifestants légèrement blessés.
Les « street medics » (des soigneurs bénévoles) font essentiellement état de blessures par LBD, surtout au niveau des membres inférieurs.

L'AUTEUR
Laurent Burlet et Maxime Gonzales

En BREF

Pourquoi les éboueurs de Pizzorno ont arrêté leur grève à Lyon

par Laurent Burlet. 2 846 visites. 8 commentaires.

« Gilets jaunes » à Lyon : deuxième interdiction de manifester dans l’hypercentre le samedi

par Rue89Lyon. 1 287 visites. 1 commentaire.

L’eau du robinet est-elle en cause dans l’affaire dite « des bébés sans bras » ?

par Rue89Lyon. 1 132 visites. Aucun commentaire pour l'instant.