Habillage
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Des salariés de la CPAM de l’Ain jugés « grognons, hésitants, déchirés, bons petits soldats… » par leurs supérieurs dans un ficher interne
Vigies 

Des salariés de la CPAM de l’Ain jugés « grognons, hésitants, déchirés, bons petits soldats… » par leurs supérieurs dans un ficher interne

par Rue89 Lyon.
Publié le 20 septembre 2018.
Imprimé le 27 octobre 2021 à 15:47
1 785 visites. 1 commentaire.
Des salariés de la CPAM de l’Ain ont découvert qu’ils étaient fichés par leurs supérieurs en des termes bien peu élogieux. Une action de protestation est prévue ce jeudi à Bourg-en-Bresse, nous apprend l’édition lyonnaise de 20 minutes.

Leur direction a beau s’être excusée, le malaise reste toujours très présent à la Caisse primaire d’assurance maladie de l’Ain, située à Bourg-en-Bresse, où un rassemblement soutenu par la CGT et la CFDT est organisé jeudi. Au choc et aux pleurs des premières heures ont succédé la colère et l’incompréhension, deux jours après la découverte de fichiers informatiques sur lesquels les salariés n’auraient jamais dû tomber.

Lundi, une trentaine d’employés du service des Risques professionnels de la sécurité sociale ont compris qu’ils étaient fichés par leurs cadres en des termes bien peu élogieux.

« Nous sommes tombés sur un fichier qui aurait dû être crypté mais qui, à la suite d’une fausse manipulation, s’est retrouvé accessible à tous sur notre serveur informatique », raconte l’une des salariées concernées, Lydie Moreau, secrétaire CGT de la CPAM de l’Ain.

A lire dans 20 Minutes

L'AUTEUR
Rue89 Lyon

En BREF

A Lyon, l’avocat d’Alain Soral et les propos antisémites de son client

par Pierre Lemerle. 1 003 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La manifestation contre l’extrême droite passera dans le Vieux Lyon ce samedi

par Oriane Mollaret. 1 463 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

À l’ancien hôpital Charial de Francheville transformé en centre d’hébergement : « On prône la mixité »

par Laure Solé. 2 624 visites. 1 commentaire.
×