Habillage
« Suppression des aides aux familles de délinquants » à Rillieux-la-Pape, des habitants donnent leur avis
L'Œil du Lyon Bondy Blog
Rue89Lyon ouvre ses colonnes et sa rédaction aux journalistes et apprenti.e.s du Lyon Bondy Blog, dans le but de donner à entendre les périphéries, les quartiers populaires, mas aussi les plumes en formation...
L'Œil du Lyon Bondy Blog 

« Suppression des aides aux familles de délinquants » à Rillieux-la-Pape, des habitants donnent leur avis

[SON] Élu à la mairie de la commune de Rillieux-la-Pape le 30 mars 2014, Alexandre Vincendet du parti Les Républicains, à 35 ans, fait partie des plus jeunes maires de France. Il a fait de la « lutte contre l’insécurité et la délinquance » son cheval de bataille dans cette ville de l’agglomération lyonnaise.

Le maire de Rillieux déclarait sur BFM TV au mois de mars dernier qu’il comptait supprimer les aides municipales aux familles de délinquants mineurs. Le Lyon Bondy Blog (en partenariat avec Rue89Lyon) est allé à la rencontre des Rilliards afin de recueillir leurs témoignages sur l’environnement politique dans leur commune.

Le point d’orgue de la campagne d’Alexandre Vincendet en 2014 pour prendre à la gauche cette commune située en banlieue nord-est de Lyon a été la promesse de certaines mesures ayant pour but de réduire la délinquance.

Elu, il a renforcé l’effectif et l’équipement des policiers municipaux dans la commune, et il a doté la ville de plus d’une cinquantaine de caméras de surveillance. Selon le maire de Rillieux, ces mesures drastiques ont porté leurs fruits car le taux de délinquance à Rillieux aurait connu une baisse de 16 % entre 2015 et 2016.

Rillieux-la-Pape parmi les « mauvais élèves » du Rhône ?

Concernant la ville de Rillieux, le site citoyens-et-français.fr y est allé de son petit classement. En effet, sur quatre niveaux de sensibilité répertoriés, la ville de Rillieux-la-Pape se classe au niveau 2 en compagnie des villes de Bron (Teraillon), Givors (Les Vergnes), Lyon 8ème (Etats-Unis / Mermoz), Lyon 9ème (La Duchère), Saint-Priest (Bel-Air) et Villeurbanne (Les Buers).

Ce niveau 2 renvoie aux quartiers sensibles très difficiles avec des délinquances régulières.

Ces divers classements ont confortent Alexandre Vincendet dans des décisions radicales et une promotion médiatique bien rodée.

Deux des journalistes du Lyon Bondy Blog sont allés sonder les habitants de Rillieux sur la déclaration tenue par leur maire.

« Il ne fait que rendre les gens haineux »

Certains habitants de Rillieux-la-Pape ont été choqués par la décision de leur maire qu’ils jugent inefficace pour le futur des mineurs délinquants. Parmi eux, quelques-uns estiment qu’il faut plutôt « donner du salaire aux jeunes » et les aider à travers « les services publics » (à entendre dans le son ci-avant) :

« Il faut que les gens se révoltent contre tout ça, il y a 40% de chômage chez les jeunes, ce n’est pas normal ».

On peut entendre un autre habitant déclarer :

« Alexandre Vincendet essaye de bien faire mais il ne ne le fait pas bien parce qu’il ne fait que rendre les gens haineux. Déjà, couper les aides comme ça, alors que la plupart des gens ici sont en situation de précarité, n’ont pas de moyens et essayent de s’en sortir, ce n’est pas la solution (…).

Il essaye de ramener une nouvelle population mais il ne pourra pas nous enlever comme ça (…). Ce n’est pas en coupant les aides sociales qu’il va changer quoi que ce soit ».

D’autres se montrent plus favorables à cette déclaration :

« Ça peut faire réagir les parents si on leur supprime leurs aides ».

“On veut accompagner ces jeunes qui sont partis sur le mauvais chemin”

Contacté par nos journalistes, Julien Smati, le 1er adjoint du maire de Rillieux, apporte le point de vue de la municipalité, en vantant un dispositif d’accompagnement pour sortir les premiers concernés des délinquances (à entendre dans un son ci-après) :

« Ce qu’il faut bien voir, c’est que ce n’est pas une suppression simple des aides car ce sont des aides municipales qui sont facultatives; et surtout, il n’y a pas de suppression brutale ou aveugle, il y a d’abord un dispositif d’accompagnement des familles qui ont un mineur délinquant récidiviste (…).

Ce que l’on souhaite c’est justement mettre un terme à la délinquance. Non pas en punissant les familles mais justement en leur proposant une solution d’accompagnement pour sortir leur enfant de la délinquance. C’est d’ailleurs pour cela que l’on a créé la Maison de la famille et de la parentalité qui ouvrira ses portes à la rentrée prochaine.

Si les familles ne veulent pas suivre ce dispositif, alors il y aura suppression des aides. »

Tout en insistant sur les intentions de la municipalité :

« Cela ne doit pas multiplier les tensions parce que, justement, on veut accompagner les familles et aider ces jeunes qui ont fait un mauvais pas. Notre but est vraiment de leur offrir un nouvel avenir. Ce n’est pas du punitif mais plus de la prévention ».

“Il fait tout pour exacerber ce sentiment de révolte”

Marc Cachard, conseiller de la Métropole de Lyon (groupe « Socialistes et républicains de la Métropole ») et membre de la commission « Finances, institutions, ressources et organisation territoriale », est lui aussi revenu sur les propos tenus par Alexandre Vincendet.

Il estime, « en tant qu’habitant de Rillieux », que cette mesure ne correspond à rien financièrement. Elle relève pour lui uniquement du symbole politique, voire du “buzz” médiatique.

À lire et écouter en intégralité sur le Lyon Bondy Blog.

Voir tous les articles de ce blog
L'AUTEUR
Damien Mounia
Journaliste en formation, en service civique au Lyon Bondy Blog.

En BREF

Deuxième « grand soir » pour le site d’infos Prison insider

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Engagement associatif, débat : un festival des solidarités internationales à Lyon

par Rue89Lyon. 279 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Agressions, PMA : un rassemblement contre l’homophobie à Lyon

par Rue89Lyon. 446 visites. Aucun commentaire pour l'instant.