Habillage
Pourquoi la chasse pourrait être ouverte partiellement dès le début du mois de juillet en Isère
Environnement  Société 

Pourquoi la chasse pourrait être ouverte partiellement dès le début du mois de juillet en Isère

actualisé le 23/05/2018 à 13h07 : Article modifié avec les explications de la préfecture de l'Isère.

En Isère, la chasse pourrait être autorisée partiellement dès le début du mois de juillet prochain, au lieu du démarrage habituel programmé au mois de septembre. Un arrêté préfectoral a été rédigé en amont, consultable sur la page internet de la préfecture, soumis à la consultation du public. Et cette fois, les associations se sont mobilisées.

Les cerfs Sika sont, depuis février 2018, considérés comme une « espèce exotique envahissante ». DR

Cet arrêté de la préfecture de l’Isère est dans les starting-blocks. Présenté sous forme de projet, comme chaque année depuis 2012, il est soumis à une consultation en ligne du public. Cette année, les associations écologistes militantes ont décidé de faire entendre leur voix et ont répondu massivement.

Les dates d’ouverture de la chasse font débat régulièrement : le code de l’environnement les prévoit dès le début du mois de juillet, pour certaines espèces uniquement. Le gibier concerné ? Sangliers à l’affut et cerfs Sika -classés « espèce exotique envahissante » depuis quelques mois. L’an prochain, en 2019, la date d’ouverture de la chasse à certaines espèces pourrait être encore avancée d’un mois, avec la possibilité de sortir dès le 1er juin 2019.

Sur l’arrêté qui a été mis en ligne, il ne manque que la date, la signature du préfet et l’accord de la commission départementale de la chasse et de la faune sauvage (CDCFS) pour devenir effectif.

La CDCFS, dont les membres sont la Direction Départementale des Territoires, la Fédération des Chasseurs de l’Isère et les représentants agricoles, doivent toutefois rendre son avis définitif la semaine prochaine.

Joint par téléphone, le service environnement de la Direction Départementale des Territoires traite actuellement les avis donnés (au nombre de 700 environ) et publiera dans le courant de la semaine prochaine une synthèse de cette consultation publique sur le site de la préfecture.

Projet d’arrêté préfectoral de l’Isère, relatif à l’ouverture de la chasse en juillet 2018, en ligne.

Se balader en forêt cet été, toujours risqué ?

Les services de l’Etat tentent de résorber la prolifération de certaines espèces, en Isère notamment pour les sangliers, via la pratique de la chasse.

« Les dégâts agricoles suscités par les sangliers, notamment, s’élèvent à 1 million d’euros. Les dégâts environnementaux sont gigantesques aussi. »

Les tirs anticipés, de sangliers notamment, c’est à dire avant la date de septembre, existent notamment de longue date. Le code de l’environnement demande la prise en compte de la consultation publique : est-ce que la mobilisation iséroise redonnera du souffle au débat national ?

Pour rappel, pas moins de 1 152 accidents de chasse ont été rapportés en France entre 2009 et 2017 par l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS). Elle dénombre environ 21 morts par an en moyenne.

L'AUTEUR
Audrey Freynet

En BREF

Avec la Fête des Lumières, une interdiction inédite de manifester

par Rue89Lyon. 1 315 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Compulsory Figures, quand Xavier Veilhan sculpte le patinage en live

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

« La Fête des Lumières, quel impact écologique ? » : un blog à suivre pour cette édition 2019

par Rue89Lyon. 257 visites. Aucun commentaire pour l'instant.