Habillage
La Maison du Tui Na : un « système d’exploitation » de masseurs chinois à Lyon
Société 

La Maison du Tui Na : un « système d’exploitation » de masseurs chinois à Lyon

actualisé le 12/07/2018 à 12h19

Les massages chinois, c’est bien. Se faire masser par des chinois, c’est mieux.
Partant de ce principe marketing simple, les patrons des salons « La Maison du Tui Na » sont allés chercher des masseurs en Chine.

Enveloppes de liquide, retenus d’argent, paiement à la tâche… Des salariés de ce salon témoignent de pratiques très spéciales. Pour se lancer dans une action rarement constatée dans le milieu : trois d'entre eux ont saisi la justice pour mettre un terme à un « système d’exploitation ».

Créé en 2012 à Paris par un Lyonnais, Anthony Besquent, et une Chinoise, Liping Wang, les salons « Maison du Tui Na » sont implantés dans les beaux quartiers. On compte quatre boutiques à Paris, une à Lyon et une autre à Bordeaux.

Il vous en coûte entre 50 et 100 euros pour une demi-heure à une heure trente de massage « haut de gamme » .

Sur le site Internet, on voit des clients people comme Audrey Pulvar ou Matthieu Chedid poser avec les masseurs.

Et la presse ne tarit pas d’éloge sur la « Maison du Tui Na qui libère le corps ». A Lyon, le salon sis rue Grôlée (2e arrondissement) compte sept salariés : cinq masseurs et deux personnes à l’accueil.
Jusqu’à l’été 2016, quatre des masseurs étaient venus directement de Chine.

Ce contenu est réservé aux abonnés

L'AUTEUR
Laurent Burlet
Laurent Burlet
Journaliste à Rue89Lyon - politique - questions sociales - écologie.

En BREF

Expulsion de la pizzeria Carlino sur fond de pression immobilière sur la Presqu’île

par Rue89Lyon. 1 596 visites. 7 commentaires.

Un squat pour migrants ouvert à Vaise pour faire face à deux expulsions à Villeurbanne

par Rue89Lyon. 2 504 visites. 3 commentaires.

Les gérants d’un Super U quittent leur emploi après le bad buzz autour de leur chasse safari

par Dalya Daoud. 6 350 visites. 3 commentaires.