Habillage
Aménagement du cours Vitton : « Les pistes cyclables sont bonnes pour la sécurité et le commerce »
Actualité  Tribune 

Aménagement du cours Vitton : « Les pistes cyclables sont bonnes pour la sécurité et le commerce »

actualisé le 06/04/2018 à 10h43

A la suite de la présentation le 1er mars des aménagements du cours Vitton (6e arr.) par la Métropole de Lyon, les commerçants se sont réjouis de ces propositions tandis que les cyclistes pointaient l’absence d’aménagements pour les vélos. Nous prolongeons le débat en publiant intégralement la lettre ouverte de l’association la Ville à Vélo aux commerçants du cours Vitton.

Chers commerçants du cours Vitton, chers concitoyens.
L’aménagement présenté par la Métropole de Lyon pour le cours Vitton entre la rue de la Tête d’Or et la rue Garibaldi (150 m de linéaire) consiste en :

  • Deux larges trottoirs (passant de 1,8 mètre à 3 mètres chacun)
  • Deux voies de circulation de véhicules (contre trois actuellement)
  • Une voie de stationnement de véhicules, soit une vingtaine de places, comprenant aussi une ou deux aires de livraison.

Il s’agit d’un aménagement partiel pour apaiser le trafic automobile et améliorer la sécurité des piétons, à court terme (c’est prévu pour 2019).

« Le cours Vitton un axe structurant vélo sans aménagement cyclable »


Les aménagements du cours Vitton examinés le 27 avril à la Métropole de Lyon
Le 1er mars, lors d’une réunion publique, les élus de la Métropole et de la Ville de Lyon ont présenté les aménagements qui seront réalisés d’ici la fin 2019 sur sur le cours Vitton entre la rue Garibaldi et la rue de la Tête d’Or. Un coût de 4 millions d’euros sont d’ores et déjà prévus.
Une délibération est à l’ordre du jour du conseil de la Métropole le 27 avril prochain.

Ces aménagements ont été annoncés à la suite de la mort d’Anne-Laure Moreno percutée par un chauffard en octobre 2016.
Rue89Lyon

Notre association souhaite apporter quelques éléments de réflexion à ce sujet.

Le cours Vitton a été classé “axe structurant vélo” en 2009 par les élus de la Métropole de Lyon. Dans les prochaines années des aménagements cyclables seront réalisés là où il est plus large (partout sauf sur la section Tête d’or – Garibaldi) ainsi que sur le cours Franklin Roosevelt, comme cela a été présenté lors de la réunion publique du 1er mars 2018. Ce projet est cohérent avec l’objectif de la Métropole de multiplier par 4 l’usage du vélo sur son territoire.

Chaque jour sur les trois axes Sèze, Tronchet, Vitton passent aujourd’hui environ 4 000 personnes à vélo. Les 1 000 à 1 200 cyclistes (chiffres de la Métropole de Lyon) qui utilisent le cours Vitton malgré son caractère très inconfortable, circulent stressés, craignent pour leur sécurité et s’arrêtent peu. Les rues de Sèze et Tronchet sont plus tranquilles, mais ne desservent pas les commerces.

S’il y existait un aménagement cyclable direct et confortable desservant les commerces, il serait nettement plus emprunté que les aménagements actuels. En effet, c’est la création d’aménagements cyclables qui offre la possibilité à toujours plus de personnes de se déplacer à vélo.

Les exemples de la courte rue de la Part-Dieu (4 500 cyclistes par jour) et du plus long cours Gambetta (6 000) ne laissent aucun doute sur le fait que le très long itinéraire Emile Zola-Vitton-Roosevelt permettrait le quadruplement du trafic vélo à 5 000 passages à vélo par jour.

On comprend bien que dans cette perspective et dans un souci de continuité, le réaménagement de la section Tête d’or – Garibaldi doit impérativement prévoir des aménagements cyclables

Sources du document : site Villes cyclables.

« Sur un axe cyclable majeur, les commerçants sont assurés d’une clientèle fidèle »


L’association de commerçants favorables aux aménagements proposés par la Métropole
Si les associations de cyclistes (qui réclament des aménagements pour les vélos) n’ont pas été entendues par la Métropole, l’Association des commerçants « Vitton Action » a accueilli favorablement les aménagements proposés par la Métropole de Lyon.
Son président, Bruno Alquier, a déclaré, notamment dans Lyon Plus :

« Le retour est positif auprès de notre soixantaine d’adhérents commerçants. Le projet d’aménagement est bien accueilli sur la portion de la rue qui pose le plus de problèmes et où il existe un vrai problème de sécurité. L’idée du plateau surélevé au carrefour est très bien. Cela va obliger les automobilistes à ralentir. Notre seule peur, c’est le recours au tribunal des cyclistes. Il faut prendre de la hauteur et voir les enjeux. Je suis cycliste et pour me rendre cours Vitton, j’emprunte la rue de Sèze pour remonter ou Tronchet pour redescendre ».

Rue89Lyon

Chers commerçants, voici qui devrait vous intéresser :

Savez-vous qu’à vélo, on s’arrête pour faire ses courses sur son chemin quotidien car on est assuré de trouver un stationnement à proximité ?
Avez vous déjà expérimenté à quel point il est aisé de glisser dans un panier ou un sac les achats quotidiens ?
Avez-vous pensé au fait que 2 blocs de 5 arceaux (soient 20 stationnements sur la surface de seulement 2 places pour voiture) représentent la capacité d’accueil de toute la file de stationnement de la rue Garibaldi à la rue Tête d’or et que les vélos ont une fréquence de rotation nettement plus élevée que celle des voitures ?
Mais le plus intéressant pour vous, reste qu’à vélo on ne fait pas de détour, car on s’économise.
Les boutiques situées sur un axe cyclable majeur sont assurées d’une clientèle fidèle, qui n’ira pas voir “si c’est moins cher” dans une zone commerciale de périphérie. Ainsi, les clients venus à vélo ont un panier moyen hebdomadaire supérieur en moyenne à celui des clients venus en voiture !

Enfin, savez vous que le trafic vélo augmente de 15% par an depuis 7 années consécutives et qu’il a ainsi été multiplié par 4 en 10 ans ?

Emplettes à Vélo’v en Presqu'île. L’expérience est plaisante pour les Lyonnais comme pour les visiteurs ©DR

Emplettes à Vélo’v en Presqu’île. L’expérience est plaisante pour les Lyonnais comme pour les visiteurs ©DR

« Une solution de compromis au bénéfice de l’ensemble des usagers de la voirie »

Au regard de l’ensemble de ces éléments de réflexion, La Ville à Vélo souhaite une solution de compromis au bénéfice de l’ensemble des usagers de la voirie. Ainsi notre association propose pour la section Tête d’Or – Garibaldi du cours Vitton l’aménagement suivant similaire à celui de la rue Grenette, dans le 2ème arrondissement :

Schéma d’aménagement du cours Vitton proposé par la Ville à Vélo

Schéma d’aménagement du cours Vitton proposé par la Ville à Vélo

Deux voies véhicules comme rue Grenette : les livraisons s’effectuent à certaines heures sur la voie de droite. Cet aménagement donne un maximum de confort pour les livreurs et les commerçants : pas de risque que les places de livraison soient occupées, les camions s’arrêtent exactement au bon endroit.

  • Deux trottoirs agrandis comme prévu par la métropole.
  • Une piste cyclable dans chaque sens, au bénéfice des riverains et des commerces, dans le respect de la loi.
  • Pour le stationnement, nous proposons que les 15 places situées rue Tête d’or de part et d’autre du cours Vitton aujourd’hui occupées par des riverains “résidents” passent en “zone presto” afin de les réserver aux clients des commerces.

Ce que nous proposons implique de supprimer 15 places de stationnement pour les riverains “résidents” (sur les 3000 que compte l’arrondissement) mais ajoutera dès 2019, un flux de 2 000 personnes à vélo par jour et 4 000, à terme, devant vos boutiques dans d’excellentes conditions pour s’y arrêter.

De plus, s’il faut absolument restituer 15 places de stationnement, rien n’empêche de transformer une voie de circulation en voie de stationnement supplémentaire sur le cours Roosevelt, pour augmenter le nombre de places disponibles dans le quartier.

Avec un cours Vitton réduit à 2 voies en amont, 3 voies de circulation suffiront largement en aval (d’autant que, d’après les comptages de la Métropole, le nombre de voitures décroît en allant vers la Presqu’île).

Cours Roosevelt la place ne manque pas. Capture d'écran Google Streetview

Cours Roosevelt la place ne manque pas. Capture d’écran Google Streetview

Sans attendre ce réaménagement et comme démonstration de sa bonne volonté, La Ville à Vélo a décidé d’appeler dès aujourd’hui, ses 450 adhérents et 1500 sympathisants à venir faire leurs courses dans vos enseignes.

Les Membres du Conseil d’Administration de La Ville à Vélo