Habillage
À Chazay-d’Azergues, états d’âme d’une commune qui refuse les logements sociaux
Politique  Société 

À Chazay-d’Azergues, états d’âme d’une commune qui refuse les logements sociaux

actualisé le 13/07/2018 à 21h24

La commune de Chazay-d’Azergues, au nord de Lyon, a été dernièrement mise sous le feu des projecteurs. En cause, sa propension depuis plusieurs années à ne pas respecter ses obligations de construction de logements sociaux. Dans le village, la polémique fait parler. Mais l'évoquer avec les habitants, c’est aussi ouvrir la porte à bien des inquiétudes voire des peurs.

« Multirécidiviste », c’est le qualificatif employé par la Fondation Abbé Pierre pour désigner les communes qui, depuis des années, ne tiennent pas leurs objectifs de construction de logement social.

Indubitablement, Chazay-d’Azergues mérite cette étiquette. Depuis la mise en place de la loi SRU en l’an 2000, la commune n’a respecté, en moyenne, que 5% de ses objectifs de construction de logement social.

Sur la même période, son taux de logement social est même passé de 5,18% à 4,23%. Une baisse qui l’éloigne pour l’instant des 25% que la commune sera censée avoir sur son territoire en 2025, comme l’y oblige la loi SRU, au nom de la mixité sociale (voir encadré).

Ce contenu est réservé aux abonnés