Des bouts d’alpages déplacés en hélico pour étudier le réchauffement
Environnement  Vigies 

Des bouts d’alpages déplacés en hélico pour étudier le réchauffement

PAR L’AFP

Une parcelle de 40 m2 va ainsi prélevée ce mercredi à 2 500 mètres d’altitude sur les pentes du col du Galibier (Hautes-Alpes), puis descendue en hélicoptère sur 600 mètres de dénivelé plus bas pour être implantée sous le col du Lautaret, côté Briançon.

Cette « descente forcée » devrait mimer un réchauffement climatique brutal, de l’ordre de 3 degrés. La parcelle sera ainsi descendue de l’étage alpin, principalement constitué de pelouses, à l’étage subalpin, où prédominent les forêts de résineux.

« Les pelouses alpines et les éco-systèmes de montagne sont extrêmement sensibles au réchauffement climatique », explique à l’AFP Jean-Gabriel Valay, professeur de physiologie végétale à l’Université Grenoble Alpes (UGA).

Parallèlement, une prairie de 40 m2 sera montée de 600 mètres pour étudier la capacité de la végétation à s’adapter en altitude.

« L’expérience a un intérêt scientifique si elle dure au moins cinq ans. Si on peut la prolonger dix ou vingt ans, ce sera d’autant plus intéressant », estime Jean-Gabriel Valay.

Une expérience similaire a déjà été lancée en Suisse et une autre est en projet dans le massif des Rocheuses aux États-Unis.

A lire sur lexpress.fr

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% indépendant. Participez, témoignez et soutenez la presse locale !

En BREF

Un cluster de Covid-19 à la Guillotière : un mauvais cas d’école

par Laurent Burlet. 6 386 visites. 1 commentaire.

Les journaux nationaux de retour dans les kiosques à Lyon ce mercredi

par Alicia Blancher. 483 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Qui sont les élu•es du 4e arrondissement de Lyon ?

par Bertrand Enjalbal. 2 059 visites. Aucun commentaire pour l'instant.