Actualités, enquêtes à Lyon et dans la région

Les rugbymen de Chamalières brûlent leur trophée au barbecue d’après-match

Samedi 23 avril le club de rugby amateur (2e série) de Chamalières (Puy-de-Dôme) est devenu champion d’Auvergne. Chez les pros, le champion de France reçoit le fameux Bouclier de Brennus. Dans le monde amateur c’est la même chose, le vainqueur se voir aussi remettre un Bouclier pour trophée. Samedi soir les joueurs de Chamalières ont …

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Lyon, abonnez-vous.

Les rugbymen de Chamalières brûlent leur trophée au barbecue d’après-match

Samedi 23 avril le club de rugby amateur (2e série) de Chamalières (Puy-de-Dôme) est devenu champion d’Auvergne. Chez les pros, le champion de France reçoit le fameux Bouclier de Brennus. Dans le monde amateur c’est la même chose, le vainqueur se voir aussi remettre un Bouclier pour trophée.

Samedi soir les joueurs de Chamalières ont donc décidé de fêter leur victoire autour d’un barbecue. Jusqu’ici tout va bien. Sauf que pour faire de la braise ils ont utilisé… leur Bouclier (en bois). Et pour terminer le travail, ils ont posté leur exploit sur les réseaux sociaux. Propre. De vrais champions.

Voilà ce qu’il reste du Bouclier…

Le président du club de Chamalières a été obligé de s’exprimer publiquement, La Montagne rapporte notamment ses propos. Même s’il ne disculpe pas ses joueurs, il entonne le traditionnel couplet de la médiatisation et de la « faute aux réseaux sociaux » pour regretter l’ampleur prise par l’affaire, devenue #BouclierGate.


#Auvergne

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

Autres mots-clés :

Aucun mot-clé à afficher

Partager
Plus d'options