Habillage
Quand les femmes se révoltaient à Lyon : la grève des ovalistes
L'anti-Routard de Lyon 

Quand les femmes se révoltaient à Lyon : la grève des ovalistes

actualisé le 13/07/2018 à 21h23

Quand on parle de l'histoire de Lyon, difficile d'échapper aux travailleurs de la soie -les canuts-  et à leurs  révoltes de 1831 et 1834. Pourtant, au XIXème, les conditions de salaire et de vie des femmes étaient bien plus terribles que celles des hommes.

Quelques années après les canuts, des ouvrières, les ovalistes, envahissent les rues de Lyon... 

Début de la grève. Une foule enflammée sort du meeting qui vient d'avoir lieu salle de la Rotonde, près des Brotteaux. A la terrasse d'un café tout proche de la rue de Créqui, chapeau vissé sur les oreilles, un patron attablé profite du mouvement pour provoquer une des grévistes qui passe à sa portée. Folle de rage, celle-ci se jette sur lui, l'insulte et le gifle. Vivats et bravos parcourent l'attroupement qui se rassemble autour de la jeune fille. Effrayé, le patron se réfugie à l'intérieur du café...

Ce contenu est réservé aux abonnés