Habillage
Plus de mails ni d’appels pros pendant les vacances : si on suivait le modèle allemand ?
Environnement  Société 

Plus de mails ni d’appels pros pendant les vacances : si on suivait le modèle allemand ?

actualisé le 29/08/2014 à 13h57

Il n’y a pas grand-chose pour faire rêver le travailleur dans le droit du travail allemand. C’est sur le point de changer. Le gouvernement d’Angela Merkel étudie la possibilité d’interdire, dans une future loi sur le stress au travail, l’envoi d’e-mails et les coups de fil professionnels pendant les vacances.

Allô, quelqu’un ? (Fe Ilya/Flickr/CC)

Allô, quelqu’un ? (Fe Ilya/Flickr/CC)

La ministre du Travail, la social-démocrate Andrea Nahles, l’a confirmé dans une interview à un journal local mardi et le justifie ainsi :

« Il y a une corrélation indiscutable entre une disponibilité excessive et le développement de maladies psychiques, les employeurs l’ont reconnu eux-mêmes. Des travaux scientifiques le prouvent également. »

Le stress au travail est une problématique sensible en Allemagne, davantage qu’en France, et cette loi sur le stress faisait partie de l’accord de coalition entre la CDU d’Angela Merkel et son partenaire au gouvernement, le SPD. Plus de 66 000 Allemands reçoivent une pension d’invalidité pour des maladies psychiques, dont la dépression, un nombre en forte augmentation ces dernières années. Selon les assureurs, le stress au travail devient une cause importante d’absentéisme.

Lire la suite sur Rue89.

 

L'AUTEUR
Rue89
Rue89
Rue89, le pure-player d'information monté depuis Paris et sur lequel une équipe de journalistes lyonnais à pris modèle pour lancer Rue89Lyon.

En BREF

Deuxième anniversaire des Gilets jaunes : une manifestation ce samedi à Lyon

par Rue89Lyon. 413 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Manif de commerçants à Lyon : “Ma trésorerie est à sec, comme mes yeux”

par Laure Solé. 364 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Covid-19 : la Savoie devient département le plus touché

par Bertrand Enjalbal. 632 visites. Aucun commentaire pour l'instant.