Quels vins boire quand on est fauché ?
Cultures  Économie 

Quels vins boire quand on est fauché ?

actualisé le 21/07/2014 à 23h19

Ce n’est pas parce qu’on a pas trop de sous à mettre dans le vin qu’il faut se farcir les vilains jajas industriels, blindés d’additifs et de résidus de pesticides, qu’on trouve en grande distrib.

Neuf cavistes indépendants (à ne pas confondre avec ces bernard-l’hermite) livrent ici quelques-uns de leurs meilleurs plans : des vins d’artisans-vignerons, propres, bons et qui ne coûtent pas un paquet de pognon. Le pied liquide à moins de 8 euros.

Pour démarrer, deux chouchous de Sandrine, blogueuse et caviste aux Vins Lacroix, à Saint-Georges-sur-Meuse (Belgique) :

« Côté fruité », Mas del Périé (7,20 euros)

« Un vrai beau rouge qui se picole sans pour autant être fadasse ? “Coté fruité”, de Fabien Jouves à Cahors : du fruit, c’est dans le nom, mais de la structure, et une pointe d’épices. La bouteille se termine en un clin d’œil. »

Vin d’Alsace blanc, Etienne Simonis (6,60 euros)

« En Alsace, une cuvée d’assemblage d’Etienne Simonis : chasselas, riesling, pinot blanc et muscat. Au final, on a un vin très équilibré, parfait pour les apéros. »

 

Découvrir tous les bons plans sur Rue89.

L'AUTEUR
Rue89
Rue89
Rue89, le pure-player d'information monté depuis Paris et sur lequel une équipe de journalistes lyonnais à pris modèle pour lancer Rue89Lyon.

En BREF

Marche des fiertés à Lyon : Vieux Lyon, « gilets jaunes » et PMA

par Oriane Mollaret. 2 459 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Municipales 2020 : Jean-Paul Bret ne briguera pas un quatrième mandat à Villeurbanne

par Rue89Lyon. 383 visites. 1 commentaire.

Détournement de fonds publics : Gérard Collomb dans la tourmente

par Rue89Lyon. 1 929 visites. 1 commentaire.