Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
En Ardèche, la « grotte Chauvet » inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO
Actualité  Vigies 

En Ardèche, la « grotte Chauvet » inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO

par Rue89Lyon.
Publié le 23 juin 2014.
Imprimé le 13 juin 2021 à 05:04
934 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
SUR LEMONDE.FR

Dimanche 22 juin, la Caverne ornée du Pont d’Arc, dite « grotte Chauvet », située en Ardèche, a été inscrite comme bien culturel, sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco pour sa valeur universelle exceptionnelle. Ce site au décor pariétal datant de l’Aurignacien – il y a 36 000 à 37 000 ans –, unique par sa taille et intact, est le trente-neuvième site français ayant obtenu le label Unesco.

À l’intérieur, un bestiaire de 425 animaux

Nos ancêtes directs, les hommes de Cro Magnon, ont dessiné au charbon de bois les animaux qu’ils avaient sous les yeux : un papillon saisit en vol, une lionne, crocs menaçants face aux avances d’un mâle. La cavité ornée est riche d’un bestiaire de 425 animaux de quatorze espèces, dont des ours, rhinocéros laineux, mammouth, panthère des neiges, bœuf musqué, bison, aurochs, bouquetin, mégacéros, cerf , renne, lion, chevaux, etc.

 


La grotte Chauvet en 3D (anaglyphes) par Pole_Projet_Chauvet

Jean Clottes, le premier préhistorien à avoir expertisé la grotte, conservateur général du patrimoine, raconte au Monde la découverte de la caverne, le 18 décembre 1994, par le spéléologue Jean-Marie Chauvet, intrigué par un courant d’air provenant d’un trou obstrué par un amas de pierres. Lequel, une fois dégagé, dévoile la cavité. Le 29 décembre, Jean Clottes l’expertise :

« J’étais époustouflé par les centaines de représentations de très grande qualité d’animaux et par le contexte archéologique entièrement conservé : on a dénombré 195 crânes d’ours des cavernes dans la grotte qui leur servait de lieu d’hibernation. Tout ça est là, intact. »

 

 La « grotte Chauvet » ne sera jamais ouverte au public, sa reproduction, oui

La Caverne ornée du pont d’Arc n’a jamais été ouverte au public et ne le sera jamais. On veut éviter de commettre les erreurs de Lascaux, trop largement ouverte, avant d’être définitivement fermée au public, et qui, encore aujourd’hui, lutte contre une prolifération de champignons. La réalisation d’une réplique, sur les hauteurs de vallon Pont d’Arc, espace boisé de trente hectares, s’est imposé.

Sur 3000m² ont été reproduis le relief des parois, au millimètre près, ainsi que les peintures et les gravures, restituées à l’échelle 1, avec les mêmes pigments, à partir des originaux numérisés. Coût des travaux : près de 55 millions d’euros, financés par le Conseil régional Rhône-Alpes, le Conseil général de l’Ardèche, l’Etat français et l’Union européenne. Ouverture au public au printemps 2015.

 

Lire la suite sur lemonde.fr

 

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% indépendant. Participez, témoignez et soutenez la presse locale !

En BREF

Avec le bail réel solidaire, la Métropole de Lyon veut contrôler les prix

par Bertrand Enjalbal. 253 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Lyon : une manifestation « pour les libertés et contre les idées d’extrême droite » ce dimanche

par Rue89lyon. 866 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Covid : la situation continue de s’améliorer dans le Rhône

par Bertrand Enjalbal. Aucun commentaire pour l'instant.
×