Actualités, enquêtes à Lyon et dans la région

La façade « code barre » du Centre International de Recherche contre le Cancer (CIRC)

La décennie :

,

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Lyon, abonnez-vous.


Un simple parallélépipède aux façades de fenêtres persiennées uniformes et posées en quinconce sur une trame de pierres ; une couleur gris chaud de la patine du temps ; deux tilleuls pour marquer une discrète entrée. Trois fois rien qui fait tout : une architecture évoquant Lyon (les fenêtres persiennées) ; les chercheurs (discrets derrière leurs persiennes) et leur recherche ; la façade ressemble au code barre d’ADN, objet des recherches de ce centre en cancérologie. Ce projet est un équilibre subtil entre matière et sens et fait de cette modeste mais magistrale réalisation un exemple du mouvement minimaliste contemporain.par Gilles Perraudin

La décennie :1990-2004
Matériaux et mise en oeuvre ont considérablement progressés. La main d’oeuvre se spécialise de plus en plus. On assiste alors à la quête d’une nouvelle rationalité. La ville prend conscience de la valeur urbaine de ses espaces publics et les met en scène.


#architecture

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

Autres mots-clés :

Aucun mot-clé à afficher

Partager
Plus d'options