Habillage
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Vigies 

Kem One : Trois offres de reprise déposées

par Rue89Lyon.
Publié le 20 septembre 2013.
Imprimé le 16 juin 2021 à 22:32
203 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
Cela a été confirmé : trois offres ont été déposé pour reprendre Kem One, l’ex-pôle vinylique d’Arkema dont une partie est en redressement judiciaire depuis mars, a annoncé vendredi la direction.. Elles émanent de deux fonds américains et du syndicat CGT, précise l’AFP (via liberation.fr)

Les offres remises à l’administrateur judiciaire par le fonds d’investissement Sun European Partners, la société d’investissements OpenGate Capital et la CGT «comprennent des conditions suspensives» et «portent sur le périmètre global du groupe Kem One», dont seule la branche amont (Kem One SAS) est en redressement judiciaire, a précisé la direction dans un communiqué publié après un comité central d’entreprise vendredi matin. «Deux d’entre elles prévoient des efforts de productivité de Kem One SAS», a précisé la direction.

Alors que le tribunal de commerce de Lyon devait en principe désigner ou non un repreneur jeudi 26 septembre, ce dernier pourrait prolonger de deux mois, la période d’observation de Kem One. Ceci afin de permettre aux candidats «de lever les conditions suspensives de leurs offres, ainsi que la consultation des créanciers».

A lire sur liberation.fr

Aller plus loin

Tous nos articles sur Kem One

Article actualisé le 15/11/2013 à 15h45
L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% indépendant. Participez, témoignez et soutenez la presse locale !

En BREF

Avec le bail réel solidaire, la Métropole de Lyon veut contrôler les prix

par Bertrand Enjalbal. 348 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Lyon : une manifestation « pour les libertés et contre les idées d’extrême droite » ce dimanche

par Rue89lyon. 1 229 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Covid : la situation continue de s’améliorer dans le Rhône

par Bertrand Enjalbal. Aucun commentaire pour l'instant.
×