Habillage
Vigies 

Kem One: une manif silencieuse et un délai supplémentaire pour déposer les offres de reprise

actualisé le 14/11/2013 à 12h08

Les candidats à la reprise de Kem One, l’ex-pôle vinylique d’Arkema dont une partie est en redressement judiciaire depuis mars, ont obtenu un «délai supplémentaire» pour formaliser une offre, annonce l’AFP (via liberation.fr).

La date-butoir était en principe fixée à ce lundi 17h00, après avoir été reportée de deux mois en juillet par le tribunal de commerce de Lyon.
La préfecture n’a pas précisé si une nouvelle date avait été fixée par l’administrateur judiciaire.

Le jugement du tribunal de commerce est toutefois toujours prévu le 26 septembre.

Selon une source syndicale à Kem One, un des points d’achoppement pour la finalisation des projets de reprise porte sur les dettes de Kem One, estimées à 170 millions d’euros, envers ses principaux créanciers, notamment Arkema et Total.

Deux noms de repreneurs américains circulent:

  • le fonds d’investissement Sun Capital Partners
  • le groupement d’industriels Open Gate Capital

La CGT, a de son côté remis lundi après-midi son propre projet de «solution industrielle» à l’administrateur judiciaire, en présence du secrétaire général de la Confédération, Thierry Lepaon.

Avant le dépôt de cette offre de reprise de dernière minute, une centaine de salariés de Kem One ont organisé mardi en milieu de journée à Lyon une manifestation silencieuse, en dehors des organisations syndicales, pour défendre leurs emplois.

Environ 1 300 salariés sont concernés par la procédure de redressement, notamment à Saint-Fons, au sud de Lyon.

A lire sur liberation.fr 

 

 

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.

En BREF

Agressions, PMA : un rassemblement contre l’homophobie à Lyon

par Rue89Lyon. 407 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Christiane Taubira à Lyon le 23 novembre : posez-lui votre question

par Rue89Lyon. 446 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Qui veut sauver les vins du Beaujolais ? Un débat ce dimanche 4 novembre à Lyon

par Rue89Lyon. 419 visites. Aucun commentaire pour l'instant.