Habillage
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Actualité 

Plus de caméras et moins de rats, mais pas d’amélioration des conditions de travail à la Part Dieu

par Rue89Lyon.
Publié le 6 septembre 2013.
Imprimé le 20 janvier 2021 à 04:39
491 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
Chaleur, bruit, clients pressés, absence de lumière naturelle… depuis deux ans et demi, les syndicats des différentes enseignes du centre commercial Part-Dieu se mobilisent pour obtenir une amélioration de leurs conditions de travail.

Mais il n’y a « aucune avancée », tranche Marie-Hélène Thomet, déléguée CGT à la FNAC.

Les salariés avaient notamment fait grève le 24 décembre 2011. L’intersyndicale CFDT, CGT, FO et Sud remet ça et lance un appel pour un débrayage ce samedi 7 septembre.

Leurs revendications ? Elles n’ont pas changé :

  • Une restauration collective,
  • Des structures de garde d’enfants, « puisque 75% des salariés de la Part-Dieu sont des femmes et que beaucoup sont obligées de travailler à temps partiel pour des problèmes de garde d’enfants », explique Marie-Hélène Thomet.
  • Une salle de repos commune.
  • La gratuité du stationnement, car « le quartier de la Part-Dieu est en zone payante et l’abonnement dans un parking représente 1/10ème de notre salaire mensuel », précise la déléguée CGT.

Et d’ajouter :

« La direction a investi 150 millions d’euros dans la rénovation du centre commercial en installant par exemple des espaces de jeux pour les enfants. Mais toujours rien pour les salariés. »

 

« De 50 caméras, nous sommes passés à 600 »

Interrogé par Le Progrès, le directeur de la Part-Dieu, Jean-Philippe Pelou Daniel, a déjà répondu par la négative à ses revendications. Il réaffirme toujours qu’il s’agit de revendications qui ne sont pas de sa compétence :

« Le volet social ne m’incombe pas. Chaque enseigne, chaque employeur a sa propre politique de restauration, etc. Parmi les revendications qui m’incombaient quand je suis arrivé, figurait la sécurité. De 50 caméras, nous sommes passés à 600. »

Seul point sur lequel les salariés ont obtenu satisfaction depuis le 24 décembre 2011 : l’hygiène. Une dératisation commune à tout le centre commercial a été mise en place, afin qu’elle soit faite le même jour dans toutes les enseignes pour tenter de chasser définitivement les rongeurs du centre commercial.

 

 

 

 

 

Article actualisé le 14/11/2013 à 18h57
L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% indépendant. Participez, témoignez et soutenez la presse locale !

En BREF

Pollution de l’air : que change le nouvel indice de qualité à Lyon ?

par Laure Solé. 461 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Un téléphérique urbain à Lyon : les bons et les mauvais exemples, en France et à l’étranger

par Laure Solé. 4 320 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Covid-19 : en Haute-Savoie, stagnation de l’épidémie après l’embellie

par Colin Revault. 478 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×