Vigies 

Haro sur la gelée royale vendue sur Internet

actualisé le 04/02/2014 à 22h40

Outre ses qualités nutritionnelles la gelée royale constitue un marché lucratif. Certains sites mettent en avant le « made in France », quand d’autres jouent sur la production familiale locale « depuis plusieurs générations ». Les apiculteurs du Groupement des producteurs de gelée royale (GPGR), agacés de voir des sites Internet afficher fièrement les origines d’une production qui leur semblait douteuses ont mené leur propre enquête en étudiant des pots de gelée royale commandés sur 34 sites internet différents .

Et les résultats sont édifiants : 98 % de la gelée royale vendue en France, sur internet et par correspondance, serait importée d’Asie, et surtout de Chine. Recours à des antibiotiques interdits, congélations à répétition, nourriture artificielle : le flou qui règne sur la traçabilité de certains produits risque d’entacher l’image de toute la filière.

 

Pratiques commerciales trompeuses

Pour Rémy Pélissier, producteur dans la Berry et co-fondateur du GPGR, l’origine du produit serait volontairement cachée :

« Elle est toujours marquée dans un coin, en tout petit. Mais ce qui nous met la puce à l’oreille c’est le prix ».

D’autant que plusieurs problèmes sanitaires entachent la filière. En janvier 2002, la Commission européenne décide d’un embargo sur le miel et la gelée royale provenant de Chine, qui contenaient des résidus de traitements d’antibiotiques interdits en Europe, rappelle Bastamag.net. Depuis la levée de l’embargo en 2004, des lots de gélules de gelée royale en provenance de Chine ont été interceptés, notamment en Grande-Bretagne et en Slovénie en 2008. Ils contenaient du chloramphénicol, un antibiotique interdit en Union européenne dans les produits d’origine animale.

A lire sur Bastamag.net

 

 


L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

« Blocage illimité » : l’université Lyon 2 fermée jusqu’à la fin de semaine

par Rue89Lyon. 856 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Amphi squatté, barrages filtrants et petit déj… Une occupation « light » de Lyon 2

par Simon Pernin. 837 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

200 manifestants à Lyon en soutien à la ZAD de Notre-Dame-des-Landes

par Rue89Lyon. 650 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
%d blogueurs aiment cette page :