Habillage
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Actualité 

Les défenseurs des éléphants du zoo de Lyon écrivent à François Hollande

par Rue89Lyon.
Publié le 21 décembre 2012.
Imprimé le 23 janvier 2021 à 02:40
387 visites. 6 commentaires.
(Mis à jour le 24 décembre à 12h08) Le sort de Baby et Népal est scellé. Le juge des référés a rejeté vendredi 21 décembre, le recours déposé par Gilbert Edelstein qui réclamait l’annulation de l’arrêté préfectoral ordonnant l’euthanasie des éléphantes, atteintes de la tuberculose. Mais les défenseurs des animaux contre-attaquent, lundi 24 décembre, en envoyant une lettre à François Hollande, assortie d’une pétition signée par plus de 63 000 personnes.

Les défenseurs des animaux montent de nouveau au créneau. Dans une missive datée du 23 décembre et adressée à la « bienveillance » du chef de l’Etat, ces citoyens, qui qualifient leur démarche de « spontanée », font part de leur incompréhension quant à « l’urgence soudaine de l’euthanasie de Baby et Népal ». Ils demandent donc à François Hollande qu’un « débat public soit organisé », auquel ils voudraient voir convier les spécialistes et les associations.

 


Sursis sous forme de recours administratif

La requête du propriétaire du cirque Pinder, déposée le lundi 17 décembre au tribunal administratif de Lyon aura permis aux deux éléphantes du zoo de la Tête d’Or de bénéficier d’un sursis. Rien de plus. Le tribunal a en effet estimé que le risque sanitaire pour l’homme était trop important et expliqué :

« L’innocuité des animaux n’est pas susceptible d’être établie de manière certaine et les tests réclamés seraient longs à mettre en oeuvre et mettraient en danger les personnes chargées de les réaliser ».

Les nouveaux tests, demandés par Gilbert Edelstein, n’auront donc pas lieu. D’ailleurs, selon le tribunal, ils « seraient seulement de nature à confirmer une infection ». Le juge, conscient de l’engouement, suscité par cette affaire va jusqu’à mentionner le « souci (estimable) de ne pas abréger l’existence d’un animal » mais lui oppose « l’intérêt général de ne pas exposer la population à un risque de contamination ».

Le propriétaire des éléphants, Gilbert Edelstein, a annoncé un pourvoi en cassation.

 

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% indépendant. Participez, témoignez et soutenez la presse locale !

En BREF

Pollution de l’air : que change le nouvel indice de qualité à Lyon ?

par Laure Solé. 488 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Un téléphérique urbain à Lyon : les bons et les mauvais exemples, en France et à l’étranger

par Laure Solé. 4 519 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Covid-19 : en Haute-Savoie, stagnation de l’épidémie après l’embellie

par Colin Revault. 518 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×