Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Vigies 

Nathalie Tauziat va être exclue du Comité directeur de la Fédération française de tennis

par Rue89Lyon.
Publié le 24 novembre 2012.
Imprimé le 13 juin 2021 à 03:32
Aucun commentaire pour l'instant.
La Fédération française de tennis (FFT) va demander à l’ancienne numéro 1 tricolore Nathalie Tauziat, qui a pris la défense de Régis de Camaret condamné ce vendredi à huit ans de prison pour viols, de ne plus siéger à son Comité directeur.

Au lendemain de la condamnation de Régis de Camaret devant les assises du Rhône à 8 ans de prison ferme pour les viols de deux anciennes pensionnaires mineures de son club de Saint-Tropez, deuxième douche froide pour Nathalie Tauziat.

L’ancienne numéro 3 mondiale paie son soutien indéfectible à son ex-mentor et se voit lâchée par la Fédération française de tennis. «Son attitude a beaucoup choqué. Elle n’est pas compatible avec les intérêts de la Fédération. On va lui demander dès lundi de ne plus siéger au comité directeur de la fédération», a expliqué le directeur général de la FFT Gilbert Ysern.

Appelée à la barre mardi, Nathalie Tauziat avait déclaré qu’elle n’avait «rien à reprocher» à son ancien entraîneur. «Ses propos ont suscité un profond malaise, je ne comprends pas son attitude», a affirmé Gilbert Ysern qui s’exprimait pour la première fois sur «cette triste affaire» aux côtés du Directeur technique national Patrice Hagelauer.

A lire sur leprogres.fr.

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% indépendant. Participez, témoignez et soutenez la presse locale !

En BREF

Avec le bail réel solidaire, la Métropole de Lyon veut contrôler les prix

par Bertrand Enjalbal. 253 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Lyon : une manifestation « pour les libertés et contre les idées d’extrême droite » ce dimanche

par Rue89lyon. 866 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Covid : la situation continue de s’améliorer dans le Rhône

par Bertrand Enjalbal. Aucun commentaire pour l'instant.
×