Actualités, enquêtes à Lyon et dans la région

Paiement refusé pour les salariés de la Rue Le Bec

Après que la Rue Le Bec a été placée en redressement judiciaire, une quarantaine de salariés se sont vus refuser l’encaissement de leur chèque correspondant au salaire du mois de juin. Remis le 10 juillet, les employés se sont empressés de l’encaisser. Mais leur banque leur a répondu, le 18 juillet, que le chèque n’était …

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Lyon, abonnez-vous.


Après que la Rue Le Bec a été placée en redressement judiciaire, une quarantaine de salariés se sont vus refuser l’encaissement de leur chèque correspondant au salaire du mois de juin. Remis le 10 juillet, les employés se sont empressés de l’encaisser. Mais leur banque leur a répondu, le 18 juillet, que le chèque n’était pas recevable, leur employeur ayant été placé en redressement judiciaire le 17 juillet.

« C’est une monstrueuse bêtise de la part de la banque que d’avoir rejeté le chèque des salaires du personnel de la brasserie Le Bec, alors que la plupart de ces employés touchent à peine le Smic », commente Patrick Paul Dubois, mandataire judiciaire, dans Le Progrès.

La situation s’est toutefois arrangée quelques jours après et les salariés ont enfin pu être payés. Le recours à l’Association pour la gestion du régime de garantie des créances des salariés (AGS), sur la demande du mandataire judiciaire, a en effet permis l’indemnisation des employés.


#Confluence

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

Autres mots-clés :

#Nicolas Le Bec#Rue Le Bec
Partager
Plus d'options