Habillage
Emprunts toxiques : Michel Mercier jette un écran de fumée
Politique 

Emprunts toxiques : Michel Mercier jette un écran de fumée

actualisé le 23/07/2020 à 15h41

Diversion / Michel Mercier n'a pas apprécié la salve d'articles parus sur les risques probables de surcoût encouru par le département du Rhône, suite aux emprunts toxiques qu'il a contractés chez la tristement célèbre Dexia.

Le président du conseil général et ministre de la Justice avait promis de présenter aujourd'hui une convention de négociations avec la banque, mais il n'en a rien fait. Son rapporteur du budget s'était déjà chargé de flanquer une rouste aux journalistes jeudi dernier.

C'est un Max Vincent énervé qui a mené la conférence de presse de jeudi sur le budget 2012 du Rhône.

« Vous écrivez tout ce qu'on vous raconte, alors que ce sont des inepties et des mensonges ».

Le rapporteur du budget de Michel Mercier s'est agacé des questions posées par les journalistes sur des emprunts principalement contractés entre 2006 et 2008, portant sur une somme de 400 millions d'euros, et dont le surcoût des intérêts pourrait aussi atteindre ce chiffre.

Ce contenu est réservé aux abonnés

L'AUTEUR
Dalya Daoud
Dalya Daoud
Redchef à Rue89Lyon.

En BREF

Covid-19 : l’évolution des indicateurs de l’épidémie dans la Loire

par Bertrand Enjalbal. 2 984 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Covid-19 : l’évolution des indicateurs de l’épidémie dans le Puy-de-Dôme

par Bertrand Enjalbal. 530 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Covid-19 : l’évolution des indicateurs de l’épidémie en Haute-Savoie

par Bertrand Enjalbal. 12 274 visites. Aucun commentaire pour l'instant.