Actualités, enquêtes à Lyon et dans la région

Mises en examen dans l’affaire Rhônexpress

L’ancien président de la Chambre de commerce et d’industrie de Lyon ne se dépêtre pas de l’affaire Rhônexpress. Guy Mathiolon était hier en garde-à-vue dans le cadre d’une instruction ouverte depuis novembre 2010 pour « tentative d’escroquerie », et il vient d’être mis en examen. Les deux autres personnes entendues, Yvan Patet, président du Lou rugby club, …

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Lyon, abonnez-vous.


L’ancien président de la Chambre de commerce et d’industrie de Lyon ne se dépêtre pas de l’affaire Rhônexpress. Guy Mathiolon était hier en garde-à-vue dans le cadre d’une instruction ouverte depuis novembre 2010 pour « tentative d’escroquerie », et il vient d’être mis en examen. Les deux autres personnes entendues, Yvan Patet, président du Lou rugby club, et André Roibetet, entrepreneur, ont également été mises en examen. Les enquêteurs de la brigade financière cherchent à savoir dans quelle mesure le tracé du tram Rhônexpress, reliant Lyon à son aéroport Saint-Exupéry, à l’époque où il s’appelait encore Lesly, aurait donné lieu à des manipulations d’argent frauduleuses. L’instruction s’appuie notamment sur les propos de Yann Gaillard, qui se présente depuis le début de l’affaire comme l’intermédiaire chargé d’influencer ce tracé. D’après Lyon Capitale, Yann Gaillard affirme avoir reçu un chèque d’un montant de 29 900 euros de la part d’une société appartenant à Yvan Patet, suite à un arrangement avec Guy Mathiolon, pour le travail « d’influence » réalisé. Yann Gaillard vient lui aussi d’être mis en examen.

 

Modifiée le 9 décembre.


#escroquerie

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Autres mots-clés :

Aucun mot-clé à afficher

Partager
Plus d'options