Actualités, enquêtes à Lyon et dans la région

L’immobilier à Lyon, une « affaire de riches »

L’immobilier neuf est devenu inaccessible pour la plupart des habitants de l’agglomération. C’est l’enseignement de l’étude du groupe Adéquation (spécialisé dans la conjoncture immobilière) reprise par Le Progrès du 31 octobre. A Lyon intramuros, il n’y a rien en dessous de 3 871 du m2 (à Lyon 7e). Il faut alors aller du côté de …

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Lyon, abonnez-vous.


L’immobilier neuf est devenu inaccessible pour la plupart des habitants de l’agglomération. C’est l’enseignement de l’étude du groupe Adéquation (spécialisé dans la conjoncture immobilière) reprise par Le Progrès du 31 octobre. A Lyon intramuros, il n’y a rien en dessous de 3 871 du m2 (à Lyon 7e). Il faut alors aller du côté de Vaulx-en-Velin, Saint-Fons ou Grigny pour trouver à moins de 3 000 euros/m2. Or, « avec un revenu médian de 2 500 par mois, la classe moyenne ne peut espérer mettre plus de 3 000 euros/m2 pour se loger », souligne le directeur du groupe Adéquation qui conclue au « déclassement » de cette même classe moyenne.

 

Aller plus loin

A lire sur le progrès


#Grigny

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles
Partager
Plus d'options