ÉLECTIONS 2017  Législatives 2017 

Laurent Wauquiez candidat aux législatives, disposé à quitter la région Auvergne-Rhône-Alpes

actualisé le 19/05/2017 à 10h52 : Mise à jour avec la réponse du cabinet de Laurent Wauquiez.

>« Je ne me suis pas fait élire à la tête de la Région pour partir quelques mois plus tard. » Il est loin le temps où Laurent Wauquiez jurait que sa seule préoccupation était Auvergne-Rhône-Alpes, collectivité dont il a pris la présidence en décembre 2015.

Laurent Wauquiez est candidat sur la 1ère circonscription en Haute-Loire, celle-là même qu’il a remportée en 2012, haut la main, et qu’il avait cédée pour prendre la tête de la Région.

Ces derniers jours, tous les regards étaient rivés sur les investitures du mouvement d’En Marche, si bien que personne n’a relevé la présence du nom de Laurent Wauquiez dans la liste des investitures aux législatives Les Républicains. Elle a été publiée discrètement ce jeudi 11 mai. Et peut encore être soumise à des mises à jour (la date limite de dépôt des candidatures est fixée au 19 mai).

Au cabinet de Laurent Wauquiez, on déclare ne pas vouloir faire de commentaire.

Capture d'écran du site Les Républicains, dimanche 14 mai 2017.

Capture d’écran du site Les Républicains, dimanche 14 mai 2017.

Micro ouvert sur la scène nationale

Avant que sa famille politique ne soit entraînée dans un marasme noir par François Fillon et ses affaires, et alors même que tous les indicateurs étaient au vert pour son parti, Laurent Wauquiez avait pris les devants en déclarant qu’il ne serait pas ministre d’un gouvernement de droite en 2017. C’est à ce moment qu’il a prononcé sa promesse de ne pas quitter la Région.

Mais depuis, les rebondissements ont été nombreux, François Fillon s’est pris une petite veste à la présidentielle ; il s’agit maintenant pour Les Républicains de construire une opposition au président Emmanuel Macron et à sa nouvelle formation politique.

Comment Laurent Wauquiez peut-il jouer un rôle de première importance dans cette configuration nouvelle ? Pour se faire entendre politiquement et médiatiquement, mieux vaut avoir un porte-voix sur la scène nationale, depuis l’Assemblée, plutôt que d’être assis à Lyon ou en région. La loi sur le non-cumul des mandats l’obligera, s’il gagne les législatives, à quitter sa fonction de président.

Il ferait coup double en prenant la tête du parti Les Républicains, qu’il dispute à quelques autres.

Ces dernière semaines, Laurent Wauquiez entretenait une forme de suspense vis-à-vis de son éventuelle candidature, expliquant qu’il réservait la primeur de ses annonces (et de ses explications) aux électeurs de Haute-Loire. On a hâte de les entendre.

Laurent Wauquiez dans son fief

Laurent Wauquiez au Digital Summit le 30 janvier 2017 à Lyon. ©Léo Germain/Rue89Lyon

Laurent Wauquiez au Digital Summit le 30 janvier 2017 à Lyon.
©Léo Germain/Rue89Lyon

Coup d’oeil dans le rétro. En 2012, Laurent Wauquiez atteint le score de 49,74% des voix sur cette circo de Haute-Loire et frise l’élection directe. Son adversaire socialiste socialiste Guy Vocanson (23,44%) arrive loin derrière. Au deuxième tour, Laurent Wauquiez gagne les législatives avec 63,95% des voix.

Il est sur son fief, choyé pendant sa période de présidence de la Région.

Si l’on regarde les résultats de l’élection de présidentielle en 2017, ci-après, on observe une percée du Front national.

Résultats du premier tour / Présidentielle 2017

Le Pen : 24,94%
Macron : 23,22%
Fillon : 17,78%
Mélenchon : 17,55%
Dupont-Aignan : 6,31%
Hamon : 5,19%

Résultats du deuxième tour / Présidentielle 2017

Macron : 61,64%
Le Pen : 38,36%

Partager cet article