Actualité 

Contrôlé à 170 km/h sur une route d’Auvergne, Brice Hortefeux se plaint

C’est le Canard Enchaîné qui raconte la performance. Le 1er mai, Brice Hortefeux a été pris en chasse par deux douaniers à moto alors que l’ancien ministre de l’Intérieur roulait à 170 km/h sur l’autoroute Clermont-Ferrand/Béziers. Pour rappel, cette portion de l’A75 est limitée à 110 km/h.

Les deux douaniers n’ont pas pu verbaliser l’eurodéputé (LR) car les infractions routières n’entrent pas dans leurs missions. Le bras droit de Nicolas Sarkozy s’en est sorti avec un sermon.

Mais il n’a visiblement pas apprécié, comme il le déclare au « Canard » :

« J’allais incontestablement trop vite, j’étais en retard. J’ai voulu leur présenter mes papiers, mais l’un des deux était extrêmement agressif. Je l’ai donc signalé. On ne traite pas un administré de la sorte ».

Celui qui est également vice-président de la région Auvergne-Rhône-Alpes se serait plaint directement auprès du préfet de région, Michel Delpuech.

Dans un communiqué diffusé mardi (soit la veille de la sortie en kiosque de l’hebdo), ce dernier dément cette intervention :

« Je démens de la manière la plus catégorique cette prétendue intervention de ma part. C’est par la presse que j’apprends ce soir cet excès de vitesse et Monsieur Brice Hortefeux ne m’a jamais contacté sur ce sujet ».

Le « Canard » raconte que les deux douaniers ont été convoqués par la Direction des douanes pour « s’expliquer ».

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Jean-Paul Bret parle publiquement de son cancer : les hommes politiques et la maladie

par Rue89Lyon. 833 visites. 1 commentaire.

Pour sa rentrée, David Kimelfeld règle son pas sur le pas de Gérard Collomb

par Laurent Burlet. 757 visites. 1 commentaire.

Géolocalisation par Snapchat : « Si on me tue un jour, on pourra me retrouver »

par Rue89. 624 visites. Aucun commentaire pour l'instant.