Appartement 16
  • 0:23
  • 17 juillet 2015
  • par Laurent Burlet

Des membres du GUD se vantent de leur attaque raciste sur Facebook, ils finissent en prison

34232 visites | 30 commentaires

Une information judiciaire a été ouverte le 10 juillet après une agression à caractère raciste qui s’est déroulée dans la nuit du 5 au 6 juin, place des Terreaux. Cinq personnes ont été interpellées.
Deux ont été placées en détention provisoire. Selon la police, il s’agit de membres du GUD, un groupuscule d’extrême droite radicale.

A Lyon, le Groupe Union Défense (GUD), qui s’est reformé en septembre 2011, est un groupuscule connu pour ses actions violentes. Plusieurs de ses militants ont déjà été lourdement condamnés pour un lynchage à Villeurbanne ou pour une forme de ratonnade à la Guillotière.

Cette nouvelle agression révélée par le Progrès dans son édition du 11 juillet n’est donc pas surprenante même si elle est, encore une fois, particulièrement violente et raciste.

Sur Facebook, les agresseurs se vantent de la « baston »

Dans la nuit du 5 au 6 juin, vers 3 heures du matin, une dizaine de personnes se présentent au Boston Café, un établissement de nuit de la place des Terreaux. Ils se font refuser l’entrée.

Au même moment, trois jeunes gens en sortent. Ils sont noirs. Et manifestement c’est ce qui n’a pas plu à la dizaine d’individus qui viennent de se faire refouler. Ils se ruent sur les jeunes, insultes racistes à la bouche. La bagarre est violente.

La principale victime, un jeune de 19 ans, écope de 14 jours d’interruption temporaire de travail (ITT). Les trois victimes, des étudiants en droit, ont toutes porté plainte.

Le jour même, plusieurs des agresseurs ont posté sur Facebook des messages sur la « baston », en se vantant de leurs exploits, propos racistes en prime. Un des agresseurs a notamment publié une photo de son oreille déchirée, ce qui a suscité des commentaires amusés chez ses amis.

Un mois après l’agression, cinq de ces personnes ont été interpellées le 9 juillet. Ils ont entre 17 et 24 ans et sont domiciliés dans la région lyonnaise pour quatre d’entre eux (Charvieu-Chavagneux, Crémieu en Isère, Ambutrix dans l’Ain et Lyon). L’un d’eux vient de Paris. Tous sont connus de la police et identifiés comme faisant partie du GUD.

Présentés au parquet le 10 juillet, ils ont été mis en examen pour violences en réunion « en raison de l’appartenance d’une des victimes à une race ou une ethnie », selon la formule consacrée.

Deux d’entre eux ont été placés en détention provisoire. Les trois autres sont sous contrôle judiciaire. Une information judiciaire a été ouverte.


Partager cet article


Soutenez Rue89Lyon Vous avez apprécié cet article ?
Abonnez-vous pour que Rue89Lyon puisse
en produire d'autres et plus.

Publicité

À vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 characters available

30 Commentaires postés

  1. hahaha ! il y en a 2 en détention provisoire ? comment vont-ils survivre dans un milieu carcéral qui ne supporte pas vraiment leurs délires racistes ? Je suis mauvaise, j’en ris 😉

    Sérieusement, quand est-ce que le GUD sera interdit ?

  2. Ils descendent jusqu’aux Terreaux, maintenant ? On ne pourrait pas faire un mur tout au long du vieux Lyon avec des miradors pour les empêcher de sortir ?

    Non, c’est juste une suggestion comme ça, hein.

    • chuis pas vraiment d’accord … il n’y a pas de raison que le vieux Lyon soit réservé au GUD. Je propose de les mettre au centre de rétention de St Ex (il y a déjà des barbelés tout autour) après en avoir fait sortir tous les étrangers qui n’ont rien à y faire.
      😉

    • Avant leur local etait à Gerland, du coup ils faisaient pas chier. Depuis qu’ils sont à st jean c’est la merde, a croire que c’est fait expres!

  3. Je savais que le Vieux-Lyon était déjà assez touché par ce phénomène, mais si ça commence au reste du centre-ville… Bref, ça peut pas continuer comme ça quoi ! Au vu de ce qu’ils ont déjà fait et refait par le passé, la dissolution du GUD devrait s’imposer d’elle-même. Ce gens font honte à notre ville et à notre beau pays !

    • Par ce qu’une fois le GUD dissout les gudars vont arrêter de molesté des gens ?

      • Peut-être pas, mais au moins ils sauraient que les activités du GUD étaient illégales.
        Ne pas interdire le GUD, ça revient à dire, « vous pouvez y aller les petits, pas de problème à partager les idées racistes quitte à les transformer en actes. »

      • Disons que depuis quelques années, ils s’organisent, squattent et se décomplexent.
        L’effet de bande joue à fond avec une assoc’, un local et tout le tralala.

        La réponse à l’aggression des gens, c’est la tôle.
        La réponse à l’écosystème facho et violent qu’ils mettent en place à Lyon, c’est la dissolution.

        On a besoin des deux je pense.

  4. C’est bien ils vont pouvoir méditer sur l’amour interracial dans les douches de la maison d’arrêt.

  5. J’ai une autre proposition de titre : « Des membres du GUD achètent des poireaux au supermarché, ils finissent en prison ».

    Avec la modification suivante au 6eme paragraphe : « Le jour même, plusieurs des agresseurs ont acheté des poireaux au supermarché ».

    Vous cherchez le lien entre les poireaux et cette agression ? Et bien moi je le cherche entre Facebook et leur arrestation.

    Ces gens ont été arrêtés suite à une enquête de la police. Nul doute que leur page Facebook a été examinée dans l’enquête, mais en quoi cette information est-elle pertinente ? Plus pertinente que d’autres ayant conduit à leur arrestation ? Etait-ce le seul indice, la seule preuve ? Rien dans l’article ne permet de le dire.

    En attendant, ça fait juste « Facebook » dans un titre et ça ressemble donc plus à un attrape-clic qu’à du journalisme.

    • Ce venter d’être raciste et fier d’avoir commis des actes racistes sur le 2nd réseau dit social du monde, c’est pas banal quand même. Non ?

      • Bah si, en fait, c’est extrêmement banal. FB pullule de groupe raciste/xénophobe. Et c’est l’endroit quasi parfait pour harceler autrui en bande.
        Les racistes/xénophobes sont tellement désœuvrés – socialement, intellectuellement, financièrement etc – qu’ils en deviennent très bête. Tout ça, c’est une histoire de peur et de perte d contrôle.

        • Désœuvrés intellectuellement évidemment, financièrement c’est déjà moins sûr… S’ils se la jouent prolo-hool c’est plus pour la street crédibilité qu’autre chose, le coeur de l’extrême droite radicale c’est des bourges et des classe moyennes sup, du moins d’après mon humble expérience perso.

  6. des racistes qui finissent en prison la ou 60% des detenus sont justement des noirs, ca m’etonnerait pas qu’il se fasse enculer et qu’ils ressortent pede

  7. Tout se perd en France…
    d’habitude c’étaient les noirs qui se faisaient refouler des cafés et les membres du GUD qui étaient en fac de droit.

  8. Il serait peut-être temps d’enseigner à l’école un minimum d’histoire de l’évolution de l’espèce humaine et de rappeler à ces tarer que nous sommes tous africains.

    A la limite, on pourrait même dire que les africains noirs sont des homo sapiens plus purs que nous. Car chez nous, il se trouve que l’homo sapiens a fricoté avec les néandertaliens qui les avaient précédés en Europe. A tel point qu’on retrouve des traces de d’ADN néandertalien dans le notre ! Et ce n’est pas le cas des habitants de l’Afrique noire. Mieux, la diversité génétique dans les régions d’Afrique noire d’où est originaire l »humanité est de loin supérieure à celle rencontrée partout ailleurs dans le monde.
    Le creuset de l’humanité se trouve donc en Afrique noire, et nous, l’humanité, sommes issus d’un groupe de seulement quelques milliers de personnes, noires.
    Ne peut-on donc pas légitimement se demander si Dieu est noir ?
    (Je ne crois pas en dieu, mais bon, c’est juste pour causer et montrer la stupidité crasse de ces connards qui ont ce qu’ils méritent).

    • Si j’ai bien saisi votre thèse, les européens, représentent une  » sous espèce délavée », porteuse d’un type d’ADN dégénéré, plus blanc que blanc dirait mon philosophe préféré Coluche ?

  9. « des racistes qui finissent en prison la ou 60% des detenus sont justement des noirs, ca m’etonnerait pas qu’il se fasse enculer et qu’ils ressortent pede »

    Mais dit moi, c’est raciste ce que tu raconte là! Depuis quand 60% des détenus sont noir?!

    Hypocrisie totale…

  10. Lyon a toujours regorgé de trous du GUD.
    Gollnish et Chatillon en sont 2 beaux.

  11. Quand on sait que Lyon a été le QG de la gestapo la plus sadique et cinglée de France, ça fait gerber de les voir aujourd’hui encore là…

  12. enfin un peux de justice dans se monde …

  13. Quel fiasco que cette jeune génération d’incapables… du vrai travail d’amateur. De mon temps, on ne ratonnait qu’avec la bénédiction des forces de la maréchaussée. On ne se faisait jamais prendre par la patrouille… Voilà où mènent les réseaux sociaux pour décérébrés !

    • Comme un lâche et un traitre … Nos arrières grands pères ont combattu aux côtés de la France, certains sont morts pour la France, puis nos grands pères ont été torturés et tués en laissant nos pères et mères orphelins et traumatisés … Et qui malgré cela sont venus travailler de tous leur coeurs, ont construit la France de leurs mains à la sueur de leur front, ne nous ont jamais transmis la haine, mais au contraire la justice et l’amour … On ne baissera pas la tête, on ne baissera pas les bras, nous sommes Français, Algériens, Africains, Humains … Une vrai chance pour la France quand elle ouvrira enfin les yeux … Que Dieu bénisse l’Afrique.

      Les Oubliés de la France
      https://www.youtube.com/watch?v=z0_21g14en4

  14. Comment se fait-il que de tels groupuscules puissent encore exister de nos jours en France? Comment se fait-il que le Ministère de l’Intérieur, qui est forcément au courant de l’existence de ces groupuscules violents, n’ait pas encore procédé à leur dissolution? Craint-on l’atteinte au droit de libre expression? Un tel groupe qui conteste ne serait-ce que le droit d’exister d’une personne au motif de son appartenance à une ethnie donnée ou à une confession religieuse donnée a-t-il le droit de s’exprimer dans une société qui se targue d’avoir enfanté la Déclaration des Droits de l’Homme de 1789?Il se produit actuellement en France une montée de xénophobie ordinaire que je considère pour le moins inquiétante. Il serait temps d’y veiller avec attention.

  15.  » C’est l’histoire d’une société qui tombe et qui au fur et à mesure de sa chute se répète sans cesse pour se rassurer : jusqu’ici tout va bien, jusqu’ici tout va bien, jusqu’ici tout va bien…
    Le problème ce n’est pas la chute, c’est l’atterrissage. »

    La Haine, Hubert.