Vigies 

Le projet de centre culturel musulman va-t-il voir le jour à Lyon ?

SUR LEPROGRES.FR

Tous les feux seraient au vert. Ce mardi, la Grande Mosquée de Lyon célébrait ses 20 ans et son recteur, Kamel Kabtane, recevait pour l’occasion Bernard Cazeneuve. Le ministre de l’Intérieur a déclaré à cette occasion :

« Le gouvernement soutient votre projet (d’Institut français de civilisation musulmane, IFCM) : la richesse de la civilisation musulmane doit être connue et mieux diffusée en France. »

C’est la première fois qu’un représentant du gouvernement s’exprime aussi clairement en public en faveur du projet, même si aucune décision concrète n’est encore prise, note Le Progrès.

Le préfet de Région Jean-François Carenco s’est avancé aussi :

« L’Etat serait prêt à s’engager jusqu’à 1 million d’euros, quand le plan de financement global (de l’IFCM) sera connu ».

Toutes les collectivités locales (Ville de Lyon, Région, Département) se sont jusqu’à présent montrées favorables au versement d’une subvention, si l’Etat fait de même. Le chantier de l’IFCM coûterait 8 millions d’euros, dont une moitié serait apportée par des financements privés ou extérieurs. Le projet, vieux de dix ans, prévoit la construction d’un bâtiment attenant à la grande mosquée de Lyon, boulevard Pinel (8e). Il abriterait un musées des Arts islamiques, une grande bibliothèque, des salles de conférence et serait destiné « autant à la formation des imams à la laïcité, qu’à une meilleure connaissance de l’islam par la population ».

A lire sur leprogres.fr.

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Le mari de la cycliste Jeannie Longo jugé pour possession de dopants

par Rue89Lyon. 295 visites. 1 commentaire.

Ovidie réalise un brulot sur l’industrie du porno, diffusé ce mercredi

par Rue89. 1 729 visites. 2 commentaires.

Pourquoi les trains partent-ils en retard de la gare de Lyon Perrache ?

par Damien Renoulet. 1 851 visites. Aucun commentaire pour l'instant.