Vigies 

Une simulation de catastrophe organisée par des opposants au contournement ferroviaire

Sirènes hurlantes, fumigènes, chapelle ardente, poste de secours et des dizaines de corps au sol… à l’appel des associations « le Fer Autrement » et « Fracture », des habitants de la commune de Sérézin du Rhône, ont simulé samedi matin les conséquences d’une catastrophe ferroviaire chimique.

Ils étaient là pour s’opposer au projet de contournement ferroviaire de l’agglomération lyonnaise (CFAL). Ce projet de fret ferroviaire consisterait à réaliser 70 km de ligne afin de relier la ligne Lyon-Ambérieu-en-Bugey à la Vallée du Rhône.

Selon les opposants, le tracé retenu par l’État traverse des secteurs trop urbanisés et donc des zones fortement peuplées.

A lire sur rhone-alpes.france3.fr

Partager cet article