Vigies 

Grenoble : l’UMP suspend ses primaires, officiellement faute de locaux

actualisé le 16/11/2013 à 04h14

À Grenoble, l’UMP aurait voulu détourner l’attention à l’heure d’un rififi dans ses rangs, qu’elle ne s’y serait pas prise autrement. Conférence de presse, ce mercredi 28 août, au sommet du parti de droite pour dénoncer « une offense grave à la démocratie » :

« La municipalité Destot ne nous met pas de locaux à disposition pour l’organisation de nos primaires », explique-t-on selon France3 Rhône-Alpes.

Pierre Gascon, le doyen du comité des sages prend alors la parole pour déclarer que ces primaires doivent être suspendues jusqu’à nouvel ordre.

Cet épisode tombe alors que Benjamin Piton a récemment dénoncé « de graves dysfonctionnements dans le processus démocratique », estimant à demi-mot que tout est fait, depuis le début, pour favoriser la candidature d’Alain Carignon.

À lire sur France3 Rhône-Alpes

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Jean-Paul Bret parle publiquement de son cancer : les hommes politiques et la maladie

par Rue89Lyon. 742 visites. 1 commentaire.

Pour sa rentrée, David Kimelfeld règle son pas sur le pas de Gérard Collomb

par Laurent Burlet. 741 visites. 1 commentaire.

Géolocalisation par Snapchat : « Si on me tue un jour, on pourra me retrouver »

par Rue89. 619 visites. Aucun commentaire pour l'instant.