Société 

Le rapport Duron fait mal aux projets transports à Lyon : Collomb tente de garder la face

actualisé le 14/03/2016 à 13h03

Quelques heures après la remise du « rapport Duron » au ministère des Transports, Gérard Collomb, président PS du Grand Lyon, s’est efforcé de dé-noircir le tableau. Plusieurs projets portés par la communauté urbaine pour désengorger la métropole sont clairement remis en cause par cette étude nationale. Mais à la veille des élections municipales, le sénateur-maire préfère n’y voir qu’un planning retardé.

« Le rapport démontre que la situation lyonnaise n’est pas satisfaisante. Qu’ils prennent acte est déjà très positif. Je suis assez confiant. On va pouvoir faire des choses ces prochaines années » affirme Gérard Collomb.

Dénouer le nœud ferroviaire, priorité numéro 1

Pourtant, aux yeux des membres de la commission Mobilité 21 qui a rédigé ce rapport, un seul projet doit être mené dès à présent : améliorer « la capacité, la sécurité et la fiabilité » du noeud ferroviaire lyonnais. Ils préconisent d’augmenter le nombre de voies traversant la ville, qui passerait de 4 à 6. Un élargissement qui nécessiterait un enfouissement partiel des voies à Part-Dieu.

Le désengorgement de l’axe autoroutier entre Lyon et Saint-Etienne fait parti des sept projets nationaux classés comme prioritaires selon le rapport. Mais, même dans l’hypothèse d’un retour de la croissance, ce ne serait pas avant 2020. Construction d’une autoroute A45 ou amélioration de l’actuelle A47, le rapport ne tranche pas de manière définitive.

 

Le contournement autoroutier et l’Anneau des sciences attendront

Le contournement autoroutier de Lyon est lui repoussé au minimum à 2030. En effet la commission a des doutes que ce chantier « apportera une réponse définitive aux problèmes de saturation de la traversée de la ville en raison de la faible part de trafic qui pourrait avoir intérêt à se reporter ».

Gérard Collomb, qui assurait que si l’Etat ne se préoccupait pas de ce dossier ce serait « un motif de rupture » avec François Hollande, devra donc attendre longtemps avant de poser la première pierre de son anneau des sciences, puisque les deux projets restent indissociables selon lui.

« Nous allons maintenant demander au gouvernement de réaliser des études le plus tôt possible. Les choses avancent,» affirme le socialiste.

Sont également relégués à l’après 2030 : la ligne TGV Lyon-Turin, le contournement ferroviaire de l’agglomération lyonnaise (CFAL) et la ligne à grande vitesse Paris/Orléans/Clermont/Lyon.

 

Le gouvernement devrait suivre le rapport Duron

Jean-Marc Ayrault, a d’ores et déjà approuvé l’une des préconisations de ces conclusions : le report des projets de ligne à grande à vitesse, à après 2030. Selon l’AFP (via liberation.fr), aux élus regrettant de voir leurs projets de grande vitesse reportés à après 2030, le Premier ministre a déclaré :

« Le pays est largement maillé, par des voies ferrées et des autoroutes qu’il faut rénover. Je sais que ce grand maillage est imparfait et nous le corrigerons. Je leur réponds aussi que les grandes métropoles dont ils sont souvent élus doivent tirer la croissance de la France.

Je leur dis que les nouveaux projets ne sont que la partie émergée d’un iceberg dont le reste est constitué des réseaux qui doivent être profondément rénovés, tant pour les infrastructures que pour le matériel roulant. »

 

Les écologistes réjouis à l’enterrement des projets

Dans un communiqué, les écologistes de Rhône-Alpes se félicitent de voir « la nécessité de concentrer les efforts sur la modernisation des réseaux existants et le traitement des nœuds ferroviaires, plutôt que sur la construction de nouvelles lignes à (très) grande vitesse ».

Ils considèrent déjà comme morts et enterrés un grand nombre de projets, classés comme peu prioritaire par le rapport. Y compris le contournement autoroutier de Lyon si cher à Gérard Collomb.

« Le Grand Lyon devrait donc annoncer le 8 juillet l’abandon de cet aspirateur à voitures. Voilà 3 milliards d’euros de plus à réorienter ! » clame Bruno Bernard, secrétaire régional d’Europe Ecologie les Verts et élu du Grand Lyon.

> Mise à jour à 22 heures.

Partager cet article

L'AUTEUR
Sonia Barge
En BREF

La piscine de Gerland rouvrira finalement en attendant le futur bassin promis

par Rue89Lyon. 434 visites. 1 commentaire.

Les archives de Lyon ont besoin de vos photos de mariage

par Rue89Lyon. 504 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

« Tous unis, tous solidaires » ou le Bon Coin du bénévolat lyonnais

par Rue89Lyon. 446 visites. Aucun commentaire pour l'instant.