Vigies 

Grenoble : la droite s'organise pour les municipales, Carignon en embuscade

Ce mercredi soir, il sera présent. Alain Carignon, maire de Grenoble de 1983 jusqu’à sa condamnation à cinq ans de prison en 1996 pour corruption, assistera à la réunion publique de lancement des primaires de l’UMP pour les élections municipales de 2014.

Si Alain Carignon sera à la tribune, il assure ne pas être candidat à la candidature… pour l’instant.

« Ca m’intéresse de participer à ce débat. Pour le reste on verra, déclare-t-il. J’en suis au stade où s’il y a quelqu’un pour porter la critique du bilan de Destot (l’actuel maire PS de Grenoble, ndlr) et notre projet, je le soutiendrai sans problème. S’il n’y a personne, je me poserai la question le moment venu ».

A ce jour, la liste des prétendants de droite à la mairie de Grenoble n’est pas arrêtée mais des candidatures ont été rendues publiques dont celle de Matthieu Chamussy, conseiller municipal.

Lire la suite sur libelyon.fr

Partager cet article