Société 

Après Gérard Depardieu, Brigitte Bardot : l'indécence du chantage à l'exil

Avez-vous jamais parlé à un exilé ? Ça m’est arrivé souvent, dans ma vie de journaliste, de rencontrer des hommes et des femmes qui vivaient loin de leur pays, parfois loin de leur famille, fuyant une menace ou une situation insupportable.


Brigitte Bardot, en 2005 (VALERY HACHE/AFP)

Il faut n’avoir jamais connu ça, jamais croisé la route d’un de ces exilés-là et entendu leur souffrance, pour se gargariser de mots comme on le fait en ce moment en France, avec la menace d’exil doré de la part de personnes qui jouissent d’abord de privilèges que nul ne leur conteste.

La dernière goutte d’indécence a été fournie ce vendredi par Brigitte Bardot, ex-icône nationale depuis longtemps tombée dans l’absurde, et qui menace de devenir russe à son tour si les deux éléphantes lyonnaises atteintes de tuberculose sont euthanasiées.

Lire la suite sur Rue89.com.

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89
Rue89
Rue89, le pure-player d'information monté depuis Paris et sur lequel une équipe de journalistes lyonnais à pris modèle pour lancer Rue89Lyon.
En BREF

[Tribune] Comment faire gagner en légitimité le fonctionnement de l’Union Européenne ?

par Tribune. Aucun commentaire pour l'instant.

Le « fact-checking » pour rétablir la vérité ?

par Rue89Lyon. 221 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Manif du GUD interdite : combien de militants d’extrême droite dans les rues de Lyon ?

par Rue89Lyon. 2 883 visites. 3 commentaires.