Société 

L'affaire des éléphants de Lyon prend un tour politique

(Mis à jour jeudi 3 janvier) Après Stéphanie de Monaco, Brigitte Bardot, Alain Delon et Laurence Parisot, ce sont les opposants au maire PS de Lyon qui s’insurgent contre la mort programmée de Baby et Népal, les deux éléphantes du zoo du parc de la Tête d’Or à Lyon. Le dossier à rebondissements des pachydermes constitue pour eux une nouvelle occasion de fustiger l’attitude de Gérard Collomb, qu’ils jugent autoritaire et opaque.

A la suite des personnalités médiatiques, les élus lyonnais UMP Michel Havard et Emmanuel Hamelin se sont finalement exprimés, donnant un tour politique à l’affaire des éléphants de Lyon. Emmanuel Hamelin, qui attribue à Gérard Collomb la manie des revirements de position populistes, espère en voir un arriver prochainement :

« Au titre du principe de précaution, il me paraît sage d’effectuer d’autres prélèvements. Je ne vois pas pourquoi le Maire les refuse, et pourquoi les vétérinaires envoyés par le cirque Pinder n’ont pu accéder au parc pour effectuer ces vérifications. (…)

Encore une fois, Gérard Collomb ne fait pas preuve de transparence, et fait la sourde oreille. Devant l’immense mobilisation des lyonnais et de nombreuses personnalités, il est probable, comme à son habitude, qu’il fasse marche arrière, ce que j’appelle de mes vœux… »

Un rassemblement était organisé ce mercredi à la mi-journée dans le 3e arrondissement de Lyon.

Dans la foulée, le conseiller municipal Etienne Tête, Europe Ecologie Les Verts, éternel opposant de Gérard Collomb, s’est lui aussi fendu d’un texte publié sur sa page Facebook, fustigeant la position du maire :

« La Ville de Lyon ne peut pas à la fois dépenser, sans compter, l’argent des contribuables pour la réalisation d’une plaine africaine et ne pas dispenser les soins élémentaires à des éléphants qui ne lui appartiennent pas. »

Propriétés du cirque qui les a prêtées à la ville de Lyon il y a 13 ans, les pachydermes seraient porteurs d’une tuberculose transmissible à l’homme. Gilbert Edelstein, qui refuse de voir abattre ses animaux, a déposé devant le conseil d’Etat un pourvoi en cassation, après le rejet de son recours par le tribunal administratif, qui avait validé l’arrêté autorisant l’euthanasie de Baby et Népal. Il a également envoyé un courrier à François Hollande.

> Article mis à jour jeudi 3 janvier avec la réaction du conseiller municipal écologiste Etienne Tete

> Article mis à jour ce mercredi à 15 heures avec les interventions politiques des élus UMP.

 

Partager cet article

L'AUTEUR
Dalya Daoud
Dalya Daoud
Redchef à Rue89Lyon.
En BREF

La piscine de Gerland rouvrira finalement en attendant le futur bassin promis

par Rue89Lyon. 472 visites. 1 commentaire.

Les archives de Lyon ont besoin de vos photos de mariage

par Rue89Lyon. 547 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

« Tous unis, tous solidaires » ou le Bon Coin du bénévolat lyonnais

par Rue89Lyon. 459 visites. Aucun commentaire pour l'instant.