Vigies 

Rio Tinto Alcan (ex-Pechiney) supprime 90 postes à Voreppe, en Isère

La direction du groupe minier Rio Tinto Alcan (né notamment de l’absorption de Pechiney) a donné, ce mercredi, les détails d’un plan de restructuration qui va se traduire par la suppression d’environ 136 postes dans les fonctions supports en France.
Lors d’un comité central d’entreprise qui s’est déroulé mardi et mercredi, la direction a détaillé ce plan qui concerne 148 postes, dont 136,5 suppressions d’emplois. Selon un document remis par le syndicat FO, les principales suppressions de postes sont :

  • 90 postes à Aluval à Voreppe (Isère)
  • 39 postes à Saint-Jean-de-Maurienne (Savoie)

Le groupe compte 2 700 salariés en France.
Les fonctions touchées concernent entre autres la recherche et développement, les ressources humaines, le marketing, la finance.
A lire sur ledauphine.com

Partager cet article