La 89ème minute
Ça commence à être tendu, mais tout reste possible...
Blogs  La 89ème minute  Société 

Cheap, cheap, cheap. Hourrah ?

actualisé le 14/09/2013 à 16h21

Un public d’enfants gâtés, soi-disant. Les internautes qui ont joué le jeu et soumis leurs propositions pour l’OL 2012-2013, n’ont pourtant rien réclamé d’indécent. Après plusieurs années de domination facile suivies d’échecs humiliants, il semblerait que tout le monde soit prêt à s’emballer pour une équipe de gueux et d’enfants qui ferait la nique aux parvenus. Jean-Michel Aulas peut être content, mais il doit maintenant être malin. Voici sa feuille de pompe.


Bastos, Cris et Lisandro : l’un devait partir, l’autre doit, le troisième pourrait… (Photo récupérée sur le Twitter de Bastos)

Quand certains profitent de la période estivale pour s’enfiler les magazines people, sans avoir à en passer par le supplice de la fraise du dentiste en guise d’expiation, ceux qui brûlent pour le foot partent en quête de sensations sur les sites dédiés aux transferts. Car oui, cela existe, et s’ils ne sont pas mieux informés que les médias plus classiques -au contraire-, ils offrent à l’égaré un petit shoot d’émotion à pas cher. Mais non, jamais Messi ne signera au Stade Malherbe de Caen.

À Lyon, on aurait plutôt délaissé Closer pour écouter Fréquence Protestante en loucedé. Faut dire, ça fait bientôt quatorze mois que Jean-Michel Aulas ne parle que d’austérité à qui veut l’entendre. Et le président de l’OL excelle lorsqu’il veut faire passer un message. Y compris à qui veut pas l’entendre.

 

Un pool austère

Sur les seize personnes qui ont répondu en détails à notre consultation, environ deux bons tiers ont proposé une équipe peut-être plus modeste que celle promise à Rémi Garde pour septembre. Point d’excès de zèle ici, mais plutôt des doutes quant à la capacité à « vendre bien » certains éléments, voire à les vendre tout court. Principaux concernés : Bastos, Cissokho, Cris ou même Källström, les désormais fameux « pharaons et dinosaures du vestiaire», aux salaires disproportionnés par rapport à leur valeur sur le marché.

 

Le conducteur du J9 fait le gardien de but

Au sein du panel, seul un petit tiers voit Lloris rempiler. Si les noms de Ruffier, Costil et Jourdren apparaissent, la possibilité de voir Rémy Vercoutre abandonner le job d’ambianceur-intendant-délégué syndical, qu’il occupe depuis dix ans, pour devenir le n°1 n’a pas l’air d’effrayer outre mesure. Mais l’idée qu’Anthony Lopes (21 ans), que certains imaginent déjà titulaire, lui pique sa place à court terme semble faire son chemin.

 

Passe ton bac(k) Dabo

Derrière, Réveillère, qui a la particularité d’être à la fois une valeur sûre et peu cotée, va pouvoir continuer ses aller-retour le long de Jean-Bouin et Jean-Jaurès. Dans l’axe, Cris et Koné enterrés (deux citations chacun), tout le monde semble croire en Lovren (13/16). Mais pas au point de voir rallier Barcelone… Umtiti rate la moyenne de peu, bénéficiant d’une concurrence floue (seul le nom du Lorientais Ecuele Manga a été soufflé deux fois) jusqu’à la récente rumeur Mamadou Sakho. En ce qui concerne le poste de « back gauche », pour lequel les spécialistes se font rares, les enquêtés s’attendent davantage à la venue d’un jeune, tel N’Sakala (Troyes), qui devrait faire ses preuves avant de déloger le surprenant Dabo.

 

Choisir entre sa femme et sa maîtresse

Si la défense à quatre ne fait pas débat (comment jouer avec trois défenseurs centraux quand on n’en a même pas deux ?), le choix des hommes au milieu de terrain dépend de la tactique privilégiée. À quelques variables près, les contributeurs se divisent en deux parties : les traditionalistes, qui imaginent Garde revenir au 4-3-3 de Le Guen et Houiller, et les « prandellistes », qui jugent l’effectif de l’OL plus adapté au 4-3-1-2 prôné par le sélectionneur italien lors de l’Euro. Quoiqu’il en soit, Gonalons trouve sa place partout et demeure le seul à avoir été incrit sur chaque paperboard. La question de son remplaçant reste en revanche en suspens (le polyvalent Romao, de Lorient, est une bonne piste). Il devance Corgnet, pas encore essayé mais déjà adopté, qui aurait sans doute perdu quelques voix si le nom de Chantôme n’était pas sorti alors que la plupart des « copies » avaient été rendues. Le nom du Parisien avait toutefois déjà été soumis.

 

Et si Gourcuff était sain et que nous étions tous fous ?

Le cas de l’ex-nouveau Zidane volume IV est assez symptomatique de la sorte de schizophrénie dans laquelle sont plongés ceux qui se penchent sur le cas OL. Si tout le monde s’imagine la vie sans Gourcuff, par expérience, une bonne moitié donne l’impression de se dire : si on ne peut pas s’en débarrasser, autant le choyer. Même s’il n’a plus enchaîné deux bons matches depuis plus de deux ans et demi, le meneur de jeu suscite encore la foi. Et les plus blasés ont l’air de préférer le voir se traîner à la maison que briller ailleurs. Le 4-3-1-2 de l’Italie, utilisé lorsqu’il brillait à Bordeaux, apparaît aussi comme un ultime recours pour voir un jour « le vrai » Gourcuff. Ou le Gourcuff fantasmé.

 

Le jeune après une perte de poids

C’est peut être davantage les circonstances qu’un choix philosophique qui vont pousser Garde à opter pour un système à une pointe. Si, derrière la star Lisandro Lopez, Lacazette a été plébiscité (13/16), il le doit autant à sa bonne saison passée qu’à sa polyvalence. Mais le retard accusé par Gomis (cité sept fois), au-delà de toute considération sportive, tient aussi de la fatalité : de plus en plus de monde semble intégrer que les dirigeants de l’OL, contrariés d’avoir vu apparaître le nom de « l’institution » dans les pages faits divers, vont chercher à se débarrasser de leur international, quelque soit l’issue de l’affaire. Personne n’a toutefois évoqué la venue d’un autre attaquant, justifiant ainsi les grands espoirs placés en Mohamed Yattara (pas encore 19 ans) et Yassine Benzia (17 ans).

 

Les contributeurs

1- Raffinho, par mail : Jourdren – Réveillère, Lovren, Umtiti, Trémoulinas – Chantôme, Gonalons (Carlos Sanchez), Malouda (Corgnet) – Gourcuff – Gomis, Lisandro Lopez
2- @oetl, via Twitter
3- @david_mol69, via Twitter
4- @RaymondJacquet1, via Twitter
5- Gervais, en commentaire
6- @OL_Retro, via Twitter
7- @NorbertBetz, via Twitter
8- @Jean_Fion, via Twitter (détail : I, II, III, IV et V)
9- Mick, par mail : Ruffier – Réveillère, Lovren, Koné, Bastos – Grenier, Gonalons, Gourcuff – Lacazette, Gomis, Lisandro
10- @LeRezza, via Twitter
11- @oguichard, via Twitter
12- @footballtrafic, via Twitter (plus alternative)
13- Anthony, par mail : Costil – Réveillère, Baysse, Lovren, Trémoulinas – Gonalons, Grenier, Reale – Hamouma, Lisandro, Lacazette.
14- Thibaz, en commentaire
15- Charterhouse11, en commentaire
16- @_Pernam_, via Twitter (détail en commentaire)

Partager cet article

Voir tous les articles de ce blog