Cultures 

C’est bien beau d’être artiste : #7 Sabine Serrad

Certains se souviennent peut-être du peintre Arcimboldo et de ses têtes composées notamment de fruits ou de légumes, qui trônaient souvent sur les murs des réfectoires et des cantines dans les années 80. Sabine Serrad, sympathique photographe lyonnaise, revisite le genre avec une vingtaine de portraits intitulés « Les têtes de capuche ».


Six photographies couleur 80x120cm et 12 18x24cm, contrecollées sur alu dibond

Avec cette série, l’artiste propose une virée chatoyante à couvert, où les expressions des visages ont cédé leur place à une gerbe de couleurs pleine de poésie qui renvoie presto aux plus belles heures de notre enfance. Et nous, quand on nous renvoie à notre enfance, et bien on trouve ça chouette. L’occasion donc de soumettre Sabine au désormais classique questionnaire : Orgueil et préjugés !

 

Votre premier geste artistique ?

A une époque j’excellais dans les sculptures animalières en mie de pain.

 

Avec lequel de vos parents pensez-vous avoir un problème ?

Est ce que vous tentez de saboter mon prochain repas dominical en famille ? Je ne parlerai qu’en présence de mon psy…

 

Quelle pratique artistique trouvez-vous intolérable ?

Les chats peintres… J’adore les chats, je conçois que c’est une pratique merveilleuse appartenant à l’ordre du surnaturel, je ne remet pas en cause leur sincérité mais pourtant, le doute persiste !
Ex : Martian Shaker ou ça

 

Quelle est la plus grosse arnaque artistique ?

Faites le mur, le film de Banksy… GENIAL !

 

Votre pire souvenir en vernissage ?

Mon premier vernissage, j’étais terrorisée de montrer mon travail et la principale question qu’on m’a posé ce soir là : « vous avez mis quoi dans les cakes ? Ils sont délicieux ! » Après ça j’ai failli me reconvertir dans la pâtisserie.

 

Quel homme politique serait le plus en phase avec votre travail ?

Si l’on considère que la politique est un gigantesque carnaval, je crois qu’ils ont tous le droit à une capuche !

 

Le dernier produit culturel consommé ?

J’ai consommé la chapelle Sixtine.

 

Avez-vous déjà sacrifié votre art pour de l’argent ?

Plutôt pas mal d’argent pour mon art…

 

Et sinon, vous avez un vrai métier ?

Photographe. Je photographie des sushis, des maisons, des portraits de gens inconnus et plus connus, des fleurs en plastiques, des fleurs pas en plastique, des robinets, des tuiles, des marteaux, des peintures, des sculptures, des saucisses, des pommes des poires et des scoubidous, des vêtements, des boutiques, des salons de déco, du vin, de l’habitat, de l’automobile, de la boulangerie, des remises de prix, des inaugurations, des chiens des chats des mannequins et des bébés, du maquillage, du parfum, des rubans… Bref tout ce qui a besoin d’être photographié pour appartenir au temple de la consommation et paraître dans des publicités, des catalogues ou magazines.

 

Les têtes de capuche, par Sabine Serrad. A l’Epicerie moderne du 26 février au 20 avril 2012.
Vernissage le 26 février à 19h.

 http://sabine.serrad.free.fr

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Une marche à Lyon pour la journée de lutte contre le sida

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Au Forum de l’entrepreunariat, bien-être et zénitude du porteur de projet

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Cour d’appel de Lyon : l’affaire du Center Parcs de Roybon renvoyée en décembre

par Rue89Lyon. 577 visites. 1 commentaire.