Actualités, enquêtes à Lyon et dans la région

Départ d’Euronews de Lyon : derrière les millions d’Orban, une casse sociale sans précédent

La rédaction en chef d’Euronews a quitté Lyon, début avril, pour s’installer à Bruxelles. Une nouvelle étape du plan social en cours depuis mars 2023. Derrière le rachat opaque du média en 2022, dans lequel des proches du président hongrois Viktor Orban seraient impliqués, actuels et anciens salariés dénoncent un climat social devenu intenable.

,
Édition abonnés
Euronews à Lyon
Le cube vert d’Euronews sonne creux à Lyon.

« Ceux qui sont partis ne veulent plus rien avoir affaire avec l’entreprise. Et ceux qui restent ne parlent pas. »

Lorsque nous le recontactons, début avril, Marc (le prénom a été modifié), ancien salarié d’Euronews, répond laconiquement par message. Parti à l’automne 2023 avec le plan social en cours depuis un an dans la célèbre chaîne européenne basée à Lyon, ce quinquagénaire semble être passé à autre chose. Il ne mâchait pourtant pas ses mots au sujet de ses anciens employeurs lorsque nous l’avions interrogé en novembre. En ligne de mire : le fonds d’investissement Alpac Capital qui a racheté le média, déjà en difficulté, en 2022.

« Quand on les a vus arriver, on savait qu’ils voulaient vider la boîte », estime Marc, qui a préféré quitter le navire « malgré la trouille », plutôt « que de risquer de mourir à petit feu ». Il a refusé une mutation à Bruxelles, où il aurait été payé « 1200 euros de moins par mois qu’à Lyon ».

Départ d’Euronews à Lyon : plus de 100 salariés partis à cause de l’actionnaire

La rédaction en chef a définitivement quitté la cité des gones début avril pour rejoindre la capitale européenne, d’où sera pilotée la direction de l’information. Celle-ci sera décentralisée, avec des bureaux basés dans de nombreuses villes européennes. Seules resteront à Lyon les rédactions en français, perse et russe. Derrière cette restructuration XXL, plusieurs anciens et actuels salariés d’Euronews dénoncent auprès de Rue89Lyon un climat social toujours délétère au sein de la rédaction.

Lisez la suite pour 1€

En profitant de notre offre d’essai, résiliable en ligne à tout moment.

Pour accéder à cet article, il faut être abonné. Pourquoi ?

Les informations exclusives, les enquêtes et certains reportages constituent l’édition abonnés de Rue89 Lyon. En tant que média indépendant, nos ressources proviennent de nos lectrices et lecteurs abonnés, aucun milliardaire ni groupe bancaire ne nous finance.

Nous demandons à nos lecteurs une faible contribution pour disposer à Lyon d’un média critique des pouvoirs, capable d’enquêter et de traiter les enjeux locaux en profondeur et dans la durée.

Chaque abonnement compte. Toutes nos recettes sont investies dans un journalisme local indépendant, dont la force et la réactivité dépend directement du nombre d’abonnés actifs.

Je m’abonne 

Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

Déjà abonné ?

Connectez-vous

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89Lyon. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Choisissez votre formule :

#Euronews

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Autres mots-clés :

Plus d'options