Actualités, enquêtes à Lyon et dans la région

À Lyon Gerland, le deal entre les élus et Bouygues sur la friche Nexans

Bouygues, la Métropole et la Ville de Lyon ont présenté, mercredi 8 février, ce qu’il adviendra des 4,1 ha de la friche Nexans de Gerland (Lyon 7e). Après négociations, les élus sont parvenus à convaincre le promoteur de réorienter son projet. 

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Lyon, abonnez-vous.

Gerland Lyon Nexans Bouygues

C’est la fin d’un bras de fer de plusieurs mois entre Bouygues et la Métropole de Lyon. Ce mercredi 8 février, la Métropole, la Ville de Lyon et le promoteur immobilier étaient réunis pour présenter le nouveau projet de la friche Nexans. Depuis le départ des anciennes usines, ce site attisait les convoitises.

Une partie des lieux accueille déjà (notamment) les travaux du futur campus de l’EM Lyon. Il restait à connaître l’avenir des 4,1 hectares obtenus par Bouygues.

En mars, Rue89Lyon avait révélé les nouveaux échanges entre les collectivités et le promoteur. Initialement, Bouygues avait pour ambition de construire 78 000 m2 de logements. Les majorités écologistes voulaient l’installation, notamment, d’un parc. Elles ont réussi à faire entendre leur voix. Ce chiffre est descendu à 49 000 m2 de surface de plancher (SPD).

Gerland Lyon Nexans Bouygues
Une partie de la friche Nexans de Gerland, début 2022. Photo d’archive.Photo : LB/Rue89Lyon

Un accord avec de l’activité économique et du résidentiel

Sur le tènement de Bouygues Immobilier UrbanEra est donc prévue la construction d’un ensemble immobilier « mixte » avec du résidentiel et de l’activité économique. 70 % de la surface sera dédiée au logement, 20 % à la création d’activités artisanales, de bureaux et de commerces, et le reste accueillera un bâtiment hybride avec « des bureaux partagés et de l’hébergement en coliving », précise la Métropole de Lyon.

Une petite victoire pour la Métropole et pour l’adjoint à l’urbanisme du 7e arrondissement, Boris Miachon-Debard (PCF). En mars, ce dernier nous expliquait :

« Généralement, dans une négociation, l’implantation d’activités économiques est lâchée en premier car c’est ce qui est le moins rentable. Il faut donc taper du poing sur la table. »

Le programme d’activité commerciale comprendra 10 000 m2. Bouygues s’est engagé à laisser 4900 m2 pour de l’activité artisanale ou productive avec des loyers à 100 € le m2. Une manière de favoriser l’installation de petits artisans.

À Lyon Gerland, Bouygues accepte l’implantation d’un parc de 1,5 ha

Pour les écologistes, la plus grande victoire est certainement l’implantation d’une zone verte dans le projet. Un parc de 1,5 ha sera créé par la Ville de Lyon pour donner un peu de respiration à un quartier très bitumé.

Côté logement, Bouygues s’est engagé à réaliser 50 % de logements « abordables ». Outre les 250 logements libres, les lieux accueilleront 180 logements locatifs sociaux et 25 en BRS (bail réel solidaire). Enfin, une centaine de chambres étudiantes sociales sont prévues afin de permettre aux étudiants de se loger à proximité du nouveau campus à des prix abordables.

Une satisfaction pour le maire de Lyon, Grégory Doucet (EELV) et le président de la Métropole, Bruno Bernard (EELV). Ce dernier a tenu à remercier Bouygues Immobilier pour ce « dialogue constructif » ayant permis l’aboutissement du projet.

Retour d’ascenseur ? La collectivité a tenu à communiquer avec le promoteur. Relancée par nos soins, elle a ainsi refusé de s’exprimer sans le feu vert de Bouygues. Cet accord était pourtant dans les tuyaux depuis plusieurs mois.

Il faudra encore attendre quelques années avant les premiers coups de pelleteuse, ce projet nécessitant une modification du plan local d’urbanisme (PLU-H). Les premiers bâtiments devraient sortir de terre en 2027.


#Gerland

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

Autres mots-clés :

Aucun mot-clé à afficher

À lire ensuite


Le pays mornantais. © AD / Rue89Lyon.

Photo : AD / Rue89Lyon.

Partager
Plus d'options