Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Sorties à Lyon : la sélection culturelle de la rédaction du 26 octobre au 1er novembre
Sélection culture par la rédac de Rue89Lyon 

Sorties à Lyon : la sélection culturelle de la rédaction du 26 octobre au 1er novembre

par Rue89Lyon.
Publié le 26 octobre 2022.
Imprimé le 08 décembre 2022 à 07:37
352 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

C’est les vacances mais la sélection hebdomadaire des sorties culturelles à Lyon n’en prend pas, elle. Voici donc nos recommandations concert, spectacle vivant, expo pour cette semaine. À compléter par les vôtres en commentaires.

Un dernier relais au Radiant-Bellevue

Les familiers de Radio Nova connaissent les personnages haut en couleur incarnés par Benjamin Tranié. On peut citer Claude Bourbier, l’attaché de presse raté et libidineux, un beauf’ ou un conteur d’histoires criminelles… Mais ce sont d’autres personnages que Benjamin Tranié convoque pour une pièce coécrite avec Zaïd Sahebdin (qui met en scène) et que les néophytes pourront découvrir au Radiant Bellevue.

Dans son spectacle d’humour, Le dernier relais, Benjamin Tranié met en scène la dernière journée d’une gargote d’autoroute en passe d’être cédée pour un million d’euros à Burger King. Là, défilent les clients servis par la verve, parfois classée X, de Tranié.

Le dernier relais, au Radiant-Bellevue le 27 octobre.

Sorties à Lyon Le Dernier relais Bejnamin Tranié
Le Dernier relais de Benjamin Tranié.

Un roi de France aux Marronniers

Roi à 10 ans et mort à même pas 24, Charles IX est surtout resté dans l’Histoire comme l’initiateur – sous influences familiales, sans doute – du massacre de la Saint-Barthélémy qui aurait fait 30000 morts chez les protestants. Suite à cet épisode, déjà fragile, le roi sombre dans la folie et se met à transpirer du sang jusqu’à en mourir.

C’est cette histoire du roi que racontait Jean Teulé dans son roman Charly 9, avec la verve historiquement drôle qu’on lui connaissait. L’auteur est décédé la semaine passée alors même que se joue cette adaptation de son livre, par le Collectif Polyèdre au Théâtre des Marroniers, avec une mise en scène d’Elise Watts.

Charly 9, au Théâtre des Marronniers, les 27 et 28 octobre.

Sorties à Lyon Théâtre Compagnie Polyèdre
Charlie 9 de la Compagnie Polyèdre

Une mandoline à la Trinité

Ceux qui pensent que la mandoline n’est faite que pour être jouée sous les balcons italiens pour compter fleurette juste avant d’escalader un rosier grimpant n’ont sûrement jamais entendu parler de Chris Thile. Sa venue lyonnaise, la deuxième, est donc la bienvenue. Car Chris Thile est le prodige américain de cette instrument, au sein d’un orchestre bluegrass traditionnel, cette musique traditionnelle américaine jouée par les pionniers.

Sauf que Thile en fait un usage bien plus large. Il interprète ses compositions, joue du Bach, du Bob Dylan ou des titres des Strokes ou de Radiohead. À la Chapelle de la Trinité il présentera aussi son dernier album Laysongs et vous garantit des surprises improvisées.

Chris Thile, à la Chapelle de la Trinité le 28 octobre.

Des marimbas

Ils se nomment SR9, comme square root 9, ou racine carrée de neuf en Français. Un résultat qui fait 3, comme ce trio de jeunes musiciens issus du CNSMD. Leur instrument de prédilection à eux est encore plus singulier qu’une mandoline. Les trois jouent du marimba – un genre de piano aux touches de bois ou de gros xylophone sur lequel on tape avec des baguettes rembourrées. Avec, on ne joue pas n’importe quoi, ni n’importe comment.

Eux aussi reprennent à peu près tout ce qui passe entre leurs oreilles, du classique à la pop la plus pointue ou la plus populaire (Bach, Rihanna, Satie, Pharrell Williams, Ravel, Lana Del Rey…). Et le résultat est plutôt impressionnant. Pour ce concert exceptionnel, une pléiade d’invités (Camille, Blick Bassy, Malik Djoudi…) se joint à leur trinité diabolique.

Trio SR9 & invités, à l’Opéra Underground le 28 octobre.

Des fleuves

Il paraît que les fleuves n’ont rien à dire. Tout juste s’écoulent-ils silencieusement de la montagne à la mer en s’inclinant sous les ponts. C’est bien mal les connaître. La preuve au Musée des Confluences – qui s’y connaît en fleuve, il en compte un à sa gauche, un autre à sa droite. Là coule une exposition sur ces cours d’eau qui accueillent depuis la nuit des temps le berceau des civilisations et disent tout de notre Histoire.

Cette expo se découvre à travers le fil d’une rivière imaginaire et dans une scénographie immersive. Par des objets, des films, des sons ou des mythologies, le Musée nous invite dans ce royaume fluvial. C’est fascinant comme un fleuve.

Nous les fleuves, au Musée des Confluences jusqu’au 27 août 2023.

Article actualisé le 30/11/2022 à 09h20
L'AUTEUR
Rue89Lyon

En BREF

8 décembre à Lyon : la manifestation des identitaires interdite par la préfecture. Pour quel effet ?

par Marie Allenou. 487 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Métropole de Lyon : « 281 enfants sans-abri » à l’approche de la Fête des Lumières

par Marie Allenou. 255 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Affaire Perdriau : la nouvelle victime s’appelle Laurent Wauquiez

par Rue89Lyon. 2 262 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×