Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Législatives 2022 : ces maires LR de la métropole de Lyon qui repartent pour un tour
Politique 

Législatives 2022 : ces maires LR de la métropole de Lyon qui repartent pour un tour

par Bertrand Enjalbal Oliveira.
Publié le 31 mars 2022.
Imprimé le 24 mai 2022 à 20:20
1 358 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Aux élections législatives de juin 2022, des maires Les Républicains (LR) tenteront de (re)gagner leur siège de député dans le Rhône et la métropole de Lyon. Désormais, la règle du non cumul des mandats leur empêchera de conserver leur poste de maire, entraînant ainsi de possibles changements à la tête de certains communes.

Législatives 2022, qui se présente dans la métropole de Lyon et le Rhône ?

Cet extrait est issu d’un point plus large sur les candidatures dans les 14 circonscriptions du Rhône et de la métropole de Lyon. Un panorama qui est mis à jour régulièrement au gré des annonces de candidatures ou de retraits en cas d’accords partisans. À retrouver ici :

Législatives 2022 : les candidatures à Lyon et dans le Rhône

Deux députés LR sortants en 2022 dans le Rhône

Lors des élections législatives de 2017, Les Républicains avaient conservé deux circonscriptions. Sur la 8e, Patrice Verchère, député depuis 2007 avait conservé son siège. Élu maire de Cours en 2020, il avait laissé son fauteuil à sa suppléante, Nathalie Serre. Qui se présentera sous les couleurs LR en juin prochain.

Bernard Perrut, député de la 9e circonscription, au cœur du Beaujolais, avait lui aussi conservé son siège en 2017. Il se représentera cette année encore.

Beaucoup de maires LR désignés pour les législatives dans le Rhône

Philippe Cochet, réélu dès le premier tour à Caluire, se félicite en tant que président de l'UMP du Rhône de la vague bleue dans le Grand Lyon. Crédit : Pierre Maier.
Philippe Cochet, réélu dès le premier tour à Caluire, se félicite en tant que président de l’UMP du Rhône de la vague bleue dans le Grand Lyon. Crédit : Pierre Maier.

Ailleurs dans le Rhône, le parti a désigné bon nombre de têtes connues. Bien souvent des maires. C’est le cas de Pascal Blache, maire du 6e arrondissement de Lyon, candidat sur la 4e circonscription. Une circonscription perdue par la droite en 2017 au profit de LREM. Il était déjà candidat en 2017.

Sur la 5e circonscription, qui englobe Caluire-et-Cuire, l’ancien député et actuel maire de la ville, Philippe Cochet repartira en campagne.

Sur la 7e circonscription (Bron, Rillieux, Vaulx-en-Velin), le maire de Rillieux-la-Pape, Alexandre Vincendet, patron du parti dans le Rhône, retentera sa chance. Il avait perdu de peu en 2017 face à Anissa Khedher (LREM) sur une circonscription jusque-là traditionnellement à gauche.

Les chances de ces deux candidats sont réelles. Candidats tous les deux dans la même circonscription aux élections métropolitaines de 2020, Plateau-Nord-Caluire (différente des circonscriptions législatives mais englobant leurs communes respectives), ils avaient largement remporté l’élection. Ils avaient par ailleurs étaient largement réélus dans leurs communes aux élections municipales la même année.

Sur la 11e circonscription, c’est Paul Vidal le maire de Toussieu qui a été investi par son parti. Jérôme Moroge, le maire de Pierre-Bénite, sera candidat sur la 12e circonscription tout comme Gilles Gascon, maire de Saint-Priest, sur la 13e circonscription.

S’ils venaient à l’emporter, tous ces devraient quitter leur fauteuil de maire. Dans l’hypothèse bien évidemment où ils souhaiteraient siéger en tant que députés.

Des candidates dans les circonscriptions du Rhône difficilement gagnables ?

Anne Prost
Anne Prost, tête de liste d’Étienne Blanc (LR) dans le 5e arrondissement de Lyon aux municipales 2020. Photo BE/Rue89Lyon

Dans des circonscriptions plus difficilement gagnables, notamment dans Lyon, les LR ont fait le choix d’élus d’arrondissement ou candidats au dernières élections municipales. Bien souvent des femmes. Anne Prost, tête de liste LR dans le 5e arrondissement de Lyon aux municipales de 2020, a été investie sur le 1er circonscription. Elle devrait avoir face à elle Jean-Stéphane Chaillet, 1er adjoint de Pierre Oliver, maire LR du 2e arrondissement de Lyon. Non investi par son parti il est pour l’heure toujours candidat.

Affiche campagne législatives Jean-Stéphane Chaillet
Affiche de campagne de Jean-Stéphane Chaillet, candidat LR dissident aux législatives 2022 sur la 1ère circonscription du Rhône. Photo BE/Rue89Lyon

Myriam Fogel-Jedidi, tête de liste dans le 1er arrondissement aux élections municipales en 2020, sera elle candidate sur la 2e circonscription du Rhône. Idem pour Béatrice de Montille, conseillère municipale de Lyon, élue dans le 3e arrondissement et candidate dans la 3e circonscription. Pas de candidat désigné chez les LR à Villeurbanne où le parti ne compte plus aucun élu municipal.

Sophie Cruz, la femme de Christophe Guilloteau président LR du conseil départemental du Rhône, retentera sa chance sur la 10e circonscription. Elle avait brigué le siège en 2017, pour tenter de prendre la suite de son mari, député sortant, qui ne pouvait plus cumuler. Elle avait été emportée par la vague LREM. Enfin, Réjane Clapet, qui a mené la liste LR à Corbas en 2020, a été investie par son parti sur la 14e circonscription.

Article actualisé le 01/04/2022 à 16h41
L'AUTEUR
Bertrand Enjalbal Oliveira
Bertrand Enjalbal Oliveira
Journaliste à Rue89Lyon

En BREF

Pollution aux perfluorés au sud de Lyon : « On fait des efforts de colibri et on s’en prend plein la gueule »

par Pierre Lemerle. 800 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Dans la région de Lyon, la qualité de l’air s’améliore mais la pollution de fond demeure

par Arnaud Fischer. 258 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

À la prison de Lyon-Corbas, l’inquiétante augmentation de la surpopulation carcérale

par Arnaud Fischer. 237 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×