Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
[Vidéo] Rencontre avec Cyrious, un « reggaeman qui fait du rap » à Lyon
Cultures  Rue du dernier film  Sélection culture par la rédac de Rue89Lyon 

[Vidéo] Rencontre avec Cyrious, un « reggaeman qui fait du rap » à Lyon

par Laure Solé.
Publié le 7 mars 2022.
Imprimé le 29 mai 2022 à 08:23
1 438 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Cyrious est un rappeur de 26 ans, fier habitant de Monplaisir (Lyon 8e). Alors qu’il sort un tout nouvel EP, Crépuscule, il nous parle de son univers et du regard qu’il porte sur sa ville.

Rue89Lyon rencontre les rappeurs du 69

Pourquoi Lyon n’apparaît-elle pas sur la carte des capitales du rap français ? Alors que la ville n’a pas à rougir de son palmarès de paroliers « made in Lyon », les rappeurs de Paris et de Marseille semblent occuper l’espace médiatique national.

Volonté de rester confidentiels -ou « underground » -, boycott des radios nationales, spécificités du rap à la lyonnaise difficiles à exporter ? Rue89Lyon mène l’enquête en rencontrant des professionnels du milieu sans oublier d’aborder ce qui importe le plus : la musique.

Épisode 1 : Cyrious, le « reggaeman qui fait du rap » à Lyon

Avec Cyrious, pas de punchline mais un voyage musical

Lyonnais et fier, Cyrious s’est fait un nom sur le territoire en commençant son ascension par les scènes de chansons françaises qui lui ont permis de gagner ses premiers tremplins d’envergures régionales : A Tout Bout d’Chant, TrampolinO, Tremplin Kiwi. Quatre ans après, il clôture un triptyque d’EP (6 titres) avec Crépuscule sorti le 25 février 2022, qui s’inscrit dans la continuité d’Aube (2020) et de Zénith (2021). Un travail commun avec son binôme et batteur, Adrien Pascal.

Cyril, alias Cyrious, se consacre uniquement à la musique depuis 4 ans, épaulé par Bizarre !. Cet incubateur de jeunes talents situé à Vénissieux est constitué d’une salle de concert, de studios d’enregistrements et d’un lieu de résidence consacrés aux musiques urbaines.

Les premiers freestyles du rappeur datent d’il y a 10 ans. Si son style a évolué, les influences restent les mêmes : thèmes sérieux, instru tantôt funk, tantôt jazzy. Celui qui a grandi à Monplaisir ne cherche pas la punchline, mais plutôt à emmener ses auditeurs dans un voyage musical.

Cyrious, l’arpenteur de Lyon

Pas besoin d’exotisme pour trouver l’inspiration : Cyrious raconte le plus souvent ses déambulations 100% lyonnaises dans ses textes. En témoigne son clip LY, dont le titre est un clin d’oeil à LA, l’acronyme souvent utilisé pour parler de Los Angeles. Un hymne aux contradictions de la capitale des Gaulles, qu’il a arpenté « à pied, en scoot, en velo’v, en skate ou en caisse ».

Cyrious a d’ailleurs interprété ce morceau à la remise du prix Lumière à la réalisatrice Jane Campion lors du festival Lumière 2021. Il l’a aussi réenregistré dans cette même salle -amphithéâtre du centre des congrès à la Cité internationale- avec l’orchestre de Fourvière quelques mois plus tard.

De sérieux décollages pour la carrière du rappeur, qui semble pourtant garder les pieds sur terre. Rue89Lyon l’a interviewé.

Article actualisé le 14/03/2022 à 15h19
L'AUTEUR
Laure Solé

En BREF

Législatives : portrait de la 9e circonscription du Rhône

par Arnaud Fischer. Aucun commentaire pour l'instant.

Législatives : de Rillieux-la-Pape à Bron, portrait de la 7e circonscription du Rhône

par Arthur Russias. 236 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Législatives : portrait de la 10e circonscription

par Arthur Russias. Aucun commentaire pour l'instant.
×