A Lyon, les panneaux publicitaires vidéos se multiplient dans les vitrines
Société 

A Lyon, les panneaux publicitaires vidéos se multiplient dans les vitrines

Cela date d'environ un an. Les vitrines des commerçantes et commerçants lyonnais se parent de panneaux publicitaires vidéos. Ces écrans tournés vers les passants se sont multipliés, notamment dans les rues de la Presqu'île ou de la Guillotière. A la Métropole comme à la Ville de Lyon, les nouveaux exécutifs écologistes souhaitent les interdire, malgré de sérieuses limites juridiques.

Ils ont fait leur apparition discrètement il y a un an, puis se sont multipliés. Dans les commerces du centre-ville de Lyon, les panneaux publicitaires vidéos trônent dans les vitrines, diffusant des annonces de l'enseigne ou d'autres pubs. Il suffit de se promener sur la presqu'île pour s'en apercevoir. Un tour rue Victor Hugo, par exemple, vous permettra de vous rendre compte du phénomène : Marionnaud, Nicolas, agences de voyage ou banques, tout le monde s'y met.

A Rue89Lyon, la société Phénix, un des leaders du marché, a déclaré avoir installé à ce jour "une centaine" de panneaux numériques dans Lyon. En ajoutant ceux de FuturaMédia, une "cinquantaine à Lyon et une centaine sur la région lyonnaise", on peut estimer aux alentours de 150 le nombre de panneaux publicitaires vidéos actuellement installés à Lyon.

Le 5 octobre dernier, le président de la Métropole, Bruno Bernard, a annoncé qu'il souhaitait leur suppression alors que doit être révisé le Règlement Local de Publicité Intercommunal (RLPI) par le nouvel exécutif écologiste

Ce contenu est réservé aux abonnés

L'AUTEUR
Théo Uhart

En BREF

Covid-19 : en Savoie le nombre de patients hospitalisés explose en octobre

par Bertrand Enjalbal et Colin Revault. 2 555 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Covid-19  : en Haute-Savoie, la fin de l’« exception sanitaire  » ?

par Colin Revault. 7 905 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

A Lyon, un rassemblement en hommage au professeur décapité

par Rue89Lyon. 2 745 visites. 4 commentaires.