Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
[Vidéo] Près de Lyon, un camp de « Gaulois réfractaires » créé par des « gilets jaunes »
Société 

[Vidéo] Près de Lyon, un camp de « Gaulois réfractaires » créé par des « gilets jaunes »

par Nicolas Mayart.
Publié le 7 mai 2019.
Imprimé le 19 septembre 2021 à 07:20
3 148 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Depuis près de deux mois et demi, les "gilets jaunes" d'Estrablin occupent un terrain privé à proximité de la départementale 41B, à 40 km au sud de Lyon. Un camp devenu le "quartier général" du mouvement de Vienne et des alentours. Reportage du dimanche.

Pour les automobilistes qui passent sur la départementale 41B, impossible de le louper. Installé sur un terrain privé de la zone artisanale du Rocher, près de Vienne (au Sud de Lyon, en Isère), il a des allures de ZAD.

Ses occupants préfèrent parler d'un "camp de Gaulois réfractaires". Mais, ils l'avouent : ils n'ont rien d'Astérix et Obélix, ils affirment avoir créé le "camp régional des gilets jaunes". 

Des croix entourées de gilets jaunes ont été dressées pour "rendre hommage aux personnes décédées ou blessées depuis le début du mouvement".

Les contours du camp sont, quant à eux, délimités par des "boucliers" ronds appuyés sur le sol. Une tour trône à son entrée.

Un retour aux origines du mouvement des "gilets jaunes"
Après avoir quitté un premier rond point à Vienne, ils étaient une quarantaine à s'installer à Estrablin, près de l’important carrefour giratoire menant à la ZA du Rocher et à la déchèterie. Sur ce terrain privé, et avec l'accord du propriétaire, ils construisent une première cabane dès le mois de janvier.

Puis, manquant d'espace pour leurs activités, ces "gilets jaunes" ont décidé de déménager d'une dizaine de mètres. Après plus d'un mois de travaux, ils ont inauguré, le samedi 21 mars, leur nouveau "quartier général".

Une volonté d'expansion qui s'explique par la philosophie même du camp : "avoir de la visibilité auprès du plus grand nombre, tout en ayant un endroit pour organiser le mouvement." 

Très vite, des sites militants et des comptes Twitter médiatisent le phénomène isérois. Sur ce réseau social, le compte "Gilets Jaune Paris #Acte26", a publié le 4 mai, une vidéo de présentation qui comptabilise plus de 20 000 vues et près de 700 retweets.

Cet article est réservé aux abonnés.

Abonnez-vous :

  • Accédez à l’édition abonnés de Rue89Lyon (dossiers, articles et enquêtes)
  • Participez aux concours hebdomadaires pour gagner des places de spectacles (théâtre, concert, cirque…)
  • Soutenez le journalisme d'enquêtes et d'investigations locales
  • Soutenez un média libre qui appartient à ses journalistes
  • Accédez en priorité à nos événements et nos rencontres dans votre ville

1€ le premier mois
puis 4,90€ par mois

C'est sans engagement >> vous pouvez résilier à tout moment (mais on espère que vous aurez envie de rester !)

Je m'abonne

Je me connecte

Article actualisé le 09/05/2019 à 10h43
L'AUTEUR
Nicolas Mayart

En BREF

A Lyon, quatre manifestations contre le pass sanitaire ce samedi

par Pierre Lemerle. 1 180 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Expulsion du squat de Feyzin : un satisfecit pour la préfecture, pas pour les associations

par Pierre Lemerle. 339 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Tirs de LBD à Lyon : la responsabilité de l’Etat engagée ?

par Oriane Mollaret. 295 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×