Actualités, enquêtes à Lyon et dans la région

[Vidéo] Près de Lyon, un camp de « Gaulois réfractaires » créé par des « gilets jaunes »

Depuis près de deux mois et demi, les « gilets jaunes » d’Estrablin occupent un terrain privé à proximité de la départementale 41B, à 40 km au sud de Lyon. Un camp devenu le « quartier général » du mouvement de Vienne et des alentours. Reportage du dimanche.

Vidéo
Édition abonnés
Les gilets jaunes du Rondpoint d'Estrablin (38 780) ont créé un véritable camp.

Pour les automobilistes qui passent sur la départementale 41B, impossible de le louper. Installé sur un terrain privé de la zone artisanale du Rocher, près de Vienne (au Sud de Lyon, en Isère), il a des allures de ZAD.
Ses occupants préfèrent parler d’un « camp de Gaulois réfractaires« . Mais, ils l’avouent : ils n’ont rien d’Astérix et Obélix, ils affirment avoir créé le « camp régional des gilets jaunes ». 
Des croix entourées de gilets jaunes ont été dressées pour « rendre hommage aux personnes décédées ou blessées depuis le début du mouvement ».
Les contours du camp sont, quant à eux, délimités par des « boucliers » ronds appuyés sur le sol. Une tour trône à son entrée.

Un retour aux origines du mouvement des « gilets jaunes »

Après avoir quitté un premier rond point à Vienne, ils étaient une quarantaine à s’installer à Estrablin, près de l’important carrefour giratoire menant à la ZA du Rocher et à la déchèterie. Sur ce terrain privé, et avec l’accord du propriétaire, ils construisent une première cabane dès le mois de janvier.
Puis, manquant d’espace pour leurs activités, ces « gilets jaunes » ont décidé de déménager d’une dizaine de mètres. Après plus d’un mois de travaux, ils ont inauguré, le samedi 21 mars, leur nouveau « quartier général ».
Une volonté d’expansion qui s’explique par la philosophie même du camp : « avoir de la visibilité auprès du plus grand nombre, tout en ayant un endroit pour organiser le mouvement. » 
Très vite, des sites militants et des comptes Twitter médiatisent le phénomène isérois. Sur ce réseau social, le compte « Gilets Jaune Paris #Acte26 », a publié le 4 mai, une vidéo de présentation qui comptabilise plus de 20 000 vues et près de 700 retweets.

Lisez la suite pour 1€

En profitant de notre offre d’essai, résiliable en ligne à tout moment.

Pour accéder à cet article, il faut être abonné. Pourquoi ?

Les informations exclusives, les enquêtes et certains reportages constituent l’édition abonnés de Rue89 Lyon. En tant que média indépendant, nos ressources proviennent de nos lectrices et lecteurs abonnés, aucun milliardaire ni groupe bancaire ne nous finance.

Nous demandons à nos lecteurs une faible contribution pour disposer à Lyon d’un média critique des pouvoirs, capable d’enquêter et de traiter les enjeux locaux en profondeur et dans la durée.

Chaque abonnement compte. Toutes nos recettes sont investies dans un journalisme local indépendant, dont la force et la réactivité dépend directement du nombre d’abonnés actifs.

Je m’abonne 

Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

Déjà abonné ?

Connectez-vous

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89Lyon. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Choisissez votre formule :

#Gauloiserie

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Autres mots-clés :

Plus d'options