Actualités, enquêtes à Lyon et dans la région

L’équipe féminine du LOU Rugby avance à sa manière à l’ombre de Gerland

À l’heure où « les Affamées », surnom des joueuses du XV de France féminin , réjouissent les fans de rugby et où Lyon se prépare à accueillir la coupe du monde de foot féminine, d’autres sportives lyonnaises entament une fin de saison décisive. Ce sont celles du Lyon Olympique Universitaire (LOU) Rugby. Aidées par une restructuration …

Édition abonnés
Les joueuses autour du coach Philippe Buffevant à l'entraînement des féminines du LOU le 5 février 2019. ©MG/Rue89Lyon

À l’heure où « les Affamées », surnom des joueuses du XV de France féminin , réjouissent les fans de rugby et où Lyon se prépare à accueillir la coupe du monde de foot féminine, d’autres sportives lyonnaises entament une fin de saison décisive. Ce sont celles du Lyon Olympique Universitaire (LOU) Rugby.
Aidées par une restructuration du club et des investissements en hausse, elles ont un objectif : « Le Bouclier ! » (le trophée décerné au club champion). Une section qu’elles ont pour certaines contribué à construire et développer. À l’ombre du club de foot de l’Olympique Lyonnais et sa très performante équipe féminine, elles choisissent, elles, un autre mode de développement.  
La température n’est pas clémente ce soir de début février. Le vent souffle fort entre les poteaux des terrains de la « Plaine des jeux » à côté du stade de Gerland. Sur l’un d’eux, est posé un préfabriqué. La salle vidéo du LOU offre un modeste abri qui accueille une cinquantaine de jeunes femmes.
Pour le moment les discussions contribuent à la chaleur du lieu. Le staff passe une porte et sans refroidir l’ambiance le silence se fait. Coraline Gomes, la kiné du club, fait un point sur la rééducation périnéale, problème qui touche beaucoup de sportives de toutes disciplines, et donne des conseils pour s’en prémunir.
La bonne humeur est de mise. Puis c’est le débrief des matchs du week-end passé. La concentration redouble.
Proche des terrains où les joueuses analysent leurs matchs avec leurs entraîneurs, se trouve la salle Roger Gourhaud. Elle fait office de club-house pour les 3ème mi-temps et de salle des trophées. Là, les différents titres gagnés par l’ensemble des équipes du LOU, des « boucliers » en bois sertis d’un cercle doré, sont accrochés aux murs.
Parmi eux se trouve celui qui marque la victoire de l’équipe féminine en finale du championnat de Fédérale 1 (3ème division) en 2013. Cette victoire a permis à la seule équipe féminine senior de l’époque de monter en Élite 2 (2ème division). Un palmarès qui pourrait s’étoffer cette saison.

La rédaction a besoin de votre soutien pour continuer d’enquêter sur les exactions et les connexions de l’extrême droite à Lyon.

Pour accéder à cet article, il faut être abonné. Pourquoi ?

Depuis 2012, Rue89Lyon mène un travail de fond sur l’extrême droite, plus qu’aucun autre média local. Révéler leurs actions violentes, documenter les connexions entre groupuscules et partis d’extrême droite, suivre leurs procès, analyser les raisons de leur forte présence à Lyon… plutôt que de relayer les actions de propagande ou la communication de l’extrême droite, nous avons choisi d’enquêter.

Sans nous, vous n’auriez pas su qu’une association catholique abritait entre ses murs le violent groupuscule Lyon Populaire. Vous n’auriez pas su, non plus, qu’un homme condamné pour violences racistes en décembre 2023 à Lyon était en réalité un cadre d’une association identitaire dissoute.

Grâce à notre suivi régulier, nous publions aussi de régulières analyses, permettant à nos lecteurs et lectrices d’avoir les clés de compréhensions nécessaires sur ces mouvements d’extrême droite.

Tout cela nous demande du temps et des moyens, et vous pouvez nous aider en vous abonnant à Rue89Lyon. Pour continuer ce travail, tous les abonnements comptent. Ils viennent financer directement un journalisme engagé et documenté sur l’extrême droite lyonnaise.

Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

Déjà abonné ?

Connectez-vous

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89Lyon. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Choisissez votre formule :

#Lou Rugby

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

Autres mots-clés :

#Société#sportives Lyon

À lire ensuite


Lionel Beauxis à l'entraînement avec le Stade Toulousain en 2012/ Photo CC par Pierre Selim via Wikicommons
Ginon VS Aulas, guéguerre entre deux symboles du « modèle lyonnais » de Gérard Collomb
Partager
Plus d'options