Habillage
Quand l’université populaire du pays viennois enseigne grâce à des conférences gesticulées
L'Œil du Lyon Bondy Blog
Rue89Lyon ouvre ses colonnes et sa rédaction aux journalistes et apprenti.e.s du Lyon Bondy Blog, dans le but de donner à entendre les périphéries, les quartiers populaires, mas aussi les plumes en formation...
L'Œil du Lyon Bondy Blog 

Quand l’université populaire du pays viennois enseigne grâce à des conférences gesticulées

Cédric Deglise a créé en 2016 l’Université Populaire du pays viennois, dont le but tient en une expression simple, « transmettre des savoirs au plus grand nombre ». A l’occasion de la deuxième édition du « Gestival » (du 1er au 3 février), entendons ce qu’est le principe de la conférence gesticulée.

“La culture, ce qui a fait de l’homme autre chose qu’un accident de l’univers”, a dit, entre autres multiples mots repris en citations et en boucle, André Malraux. C’est en ce sens que Cédric Deglise a créée en 2016 la déclinaison de l’Université populaire pour le pays viennois.

Tout juste quadragénaire au moment du lancement, l’Isérois est actif depuis de nombreuses années dans les milieux associatifs.

A l’image des structures nées dans le sillage de l’Affaire Dreyfus, l’Upop du pays viennois est gratuite. Ces universités à destination, à l’origine, de la classe ouvrière s’inscrivent dans la lignée de l’action de Jean Macé qui créa une trentaine d’années plus tôt la ligue de l’enseignement (l’organisation milita pour l’instauration d’une école gratuite, laïque et obligatoire et obtint gain de cause avec le vote des lois Jules-Ferry du 16 juin 1881 et du 28 mars 1882.)

Ci-après, des extraits de l’interview réalisée par Hugo Dervissoglou (Lyon Bondy Blog) et Jean-Philippe Bonnant (Radio Pluriel).

Critique des médias et numérique social…

L’association a également décidé de ne pas se sédentariser. Ses actions se déroulent à Vienne, Saint-Romain-en-gal, Chasse-sur-Rhône et dans trois autres communes.

« L’idée de base c’est la construction d’un savoir politique.A titre personnel je m’inspire beaucoup d’Antonio Gramsci qui pensait que le peuple devait être éduqué par des intellectuels organiques » déclare Cédric Deglise. Dans les écrits du philosophe, ancien secrétaire du parti communiste italien, un intellectuel organique désigne un penseur ancré dans un groupe social, qui permettrait de créer une culture de classe en exprimant des expériences et des sentiments partagés.

Les conférences proposées traitent de problèmes sociaux et actuels à l’image des cycles de conférence proposés sur la critique des médias (Homo Mediaticus) et les problèmatiques liées au numérique et aux GAFAM (Homo Numericus).

Afin de rendre accessible les savoirs véhiculés, les responsables de l’organisation misent sur le mélange entre les situations vécues et les savoirs théoriques.

Comprendre les liens entre les pouvoirs politiques et médiatiques

Pour la seconde édition du “Gestival”, qui se déroulera le week-end du 1er au 3 février, l’UPOP présentera quatre conférences gesticulées à Serpaize et Chasse-sur-Rhône. A la différence d’une conférence donnée par un universitaire, la conférence gesticulée permet une interaction entre le public et l’orateur qui parle de situation qu’il a lui même vécu. Le site de l’organisation précise que l’intervenant et les propos tenus ont une couleur politique.

Franck Lepage. DR

Franck Lepage. DR

Franck Lepage, ancien travailleur social et créateur de la conférence gesticulée, viendra jouer sa conférence “Inculture(s) 2” (contrairement aux autres événements l’entrée sera payante, au prix de 12 euros).

Au programme également, Maxime Mariette, ancien professeur de philosophie et cheminot, racontera ses multiples vies et celle à laquelle il se destine dans “Transclass express”.

Le festival sera clôturé le dimanche par deux conférences aux thèmes très différents. “Le mystère du journalisme jaune” (nom donné à la presse sensationnaliste) sera présentée par l’ancien journaliste et formateur Philippe Merlant.

Pour comprendre les liens entre les pouvoirs politiques et médiatiques, elle évoquera le héros du roman policier de Gaston Leroux, Joseph Rouletabille. Enfin, l’ancienne comédienne Camille Pasquier s’emparera du sujet des violences éducatives dans une conférence intitulée “…et baisse les yeux quand j’te parle !”.

Pour compléter les conférences, des ateliers avec les conférenciers ainsi que l’association Acrimed sont prévus sur la journée du samedi et le dimanche matin (gratuits sur inscription).

Au-delà du Gestival, l’UPOP propose également une série de conférence jusqu’au 6 juin. La saison se terminera par une restitution des travaux de l’association sur le glyphosate, “une demande citoyenne” selon Cédric Deglise.

Le Gestival UPOP#2, du 1er au 3 février 2019, se déroule sur deux communes : Chasse-sur-Rhône et Serpaize. L’entrée est libre pour les 3 conférences du vendredi et du dimanche ainsi que pour les ateliers du samedi et du dimanche. Seule la soirée de Franck Lepage est payante (12 euros). Programme par ici.

Voir tous les articles de ce blog
L'AUTEUR
Hugo Dervissoglou
Jeune plume du Lyon Bondy Blog, média avec lequel Rue89Lyon est en partenariat depuis 2017.

En BREF

Expulsion de la pizzeria Carlino sur fond de pression immobilière sur la Presqu’île

par Rue89Lyon. 1 689 visites. 7 commentaires.

Un squat pour migrants ouvert à Vaise pour faire face à deux expulsions à Villeurbanne

par Rue89Lyon. 2 532 visites. 3 commentaires.

Les gérants d’un Super U quittent leur emploi après le bad buzz autour de leur chasse safari

par Dalya Daoud. 6 368 visites. 3 commentaires.