Habillage
Bron-Terraillon : le « quartier de Karim Benzema » cherche son nouveau visage
Mutations urbaines 

Bron-Terraillon : le « quartier de Karim Benzema » cherche son nouveau visage

actualisé le 10/01/2019 à 08h51

« Tant que le nom « Terraillon » sera là, il ne sera pas possible d'aller de l'avant », nous a-t-on souvent répété pendant nos reportages à Bron. Décryptage de l'impact du renouvellement urbain sur les habitants de ce quartier de banlieue, dans la Métropole de Lyon, et sur sa réputation.  

L'expression d'« enfant des quartiers » parfois utilisée pour qualifier Karim Benzema n'est pas tombée du ciel, elle trouve son origine à Bron-Terraillon, où il a en effet grandi.  C'est ici qu'il s'est initié au football dans le club du quartier, le SC Bron Terraillon.

La réussite du footballeur n'y a rien changé (au contraire puisque ce quartier est souvent présenté comme un poids encombrant pour lui) : une mauvaise image colle au quotidien des 9500 habitants de Bron-Terraillon, qui représentent un quart des Brondillants.

Classé zone de sécurité prioritaire (ZSP) par Manuel Valls en 2012, Bron-Terraillon avait alors une réputation de quartier difficile dû à des faits de délinquances qui étaient en hausse, notamment en 2013 sur la voie publique, comme le relevait la presse locale.

Pourtant, dans les chiffres, cette vision ne serait plus justifiée d’après Marianne Lefloch, conseillère à la maison du projet de Bron-Terraillon :

« Les statistiques de délinquance ont chuté fortement sur Terraillon, mais on est toujours confrontés à des problèmes d’incivilité. C’est terrible parce que la réputation du quartier colle alors que ce n’est pas justifié. »

D’ailleurs, pour prendre un exemple récent, il n’y aurait pas eu d’incident de type "voitures brûlées" à Bron-Teraillon et à Bron dans son ensemble cette année lors du 14 juillet, ni pendant les célébrations de la victoire à la coupe du monde football. C'est le maire de Bron (PS), qui le dit. Jean-Michel Longueval veut cependant rester « humble » :

« Je vais dire « tant mieux » mais je ne vais pas dire que c’est parce que on a la meilleure politique sociale de prévention. On ne fait pas plus que les autres villes. »

« Le nom « Terraillon » fait tout de suite peur »
Depuis le 20 février 2018, le quartier de Bron-Terraillon est en projet de renouvellement urbain pour cause de dégradation de l’ensemble des copropriétés, fragilité sociale et enfin la volonté de renforcer les « atouts du quartier » que sont le centre commercial, les aménagements d’espaces extérieurs de ce quartier du nord de Bron.

Ce contenu est réservé aux abonnés

L'AUTEUR
Camille Simonet
Camille Simonet

En BREF

Les gérants d’un Super U quittent leur emploi après le bad buzz autour de leur chasse safari

par Dalya Daoud. 5 672 visites. 3 commentaires.

A Villeurbanne, les usagers et opérateurs des trottinettes électriques gênantes seront verbalisés

par Rue89Lyon. 5 857 visites. 1 commentaire.

Le père Preynat condamné par l’Eglise et réduit à l’état laïc

par Rue89Lyon. 332 visites. Aucun commentaire pour l'instant.