Habillage
Les mémoires d'un pixel
Tout dernièrement m'étant trouvé sur le point de faire le dernier "game over !", j'ai songé à rechercher la clef du festin ancien, où je reprendrais peut-être appétit - Arthur Rimbaud -
Blogs  Les mémoires d'un pixel 

En Belgique, les loot boxes ont du plomb dans l’aile

actualisé le 14/05/2018 à 11h10

La justice Belge estime que les loot box présentes dans de nombreux jeux vidéo sont illégales. Désormais assimilées à du jeu de hasard, elles exposeraient les joueurs à un réel danger, notamment les plus jeunes.

Dans un jeu comme Overwatch, la Loot Boxe incite à se livrer à du trading d’objet ou de skin à la manière d’une place de marché ce qui expose les jeunes joueurs à d’importantes pertes d’argent (Commission des jeux de hasardForex France)

La décision est tombée il y a quelques jours en Belgique, un verdict qui continue de faire grand bruit dans le milieu du jeu vidéo et de se propager dans de nombreux pays.

Après cinq mois d’une analyse qui a concerné certains des plus grands titres du moment (des hits comme Dota 2, PubG, Rocket League, Overwatch, Star Wars Battlefront II ou encore FIFA 18), la justice Belge a estimé que les enveloppes virtuelles  qui permettent aux joueurs de gagner des lots de façon aléatoire contre paiement sont assimilables à des jeux de hasard qui échappent à toute réglementation.

Conséquence, s’ils continuent à être exploités, ils pourraient tomber sous le coup de sanctions pénales.

« mixer jeu d’argent et jeux vidéo est dangereux pour la santé mentale des enfants » – Koen Geens, le ministre belge de la Justice

L’instance vient d’avertir les studios et plateformes de jeux vidéo mais aussi ceux – comme la FIFA – qui octroient les droits d’utilisation de licences : ils ont huit semaines pour se conformer aux recommandations de la justice belge ou ils s’exposeront à l’interdiction pure et simple de leur jeu ainsi qu’une peine allant jusqu’à  800.000 euros et cinq ans de prison, le double s’il s’avère que des mineurs sont concernés…

L’industrie vidéoludique, pourtant habituée à défrayer la chronique et à se trouver parfois dans le viseur de la justice, semble accuser le coup, d’autant que le champ de bataille s’annonce immense : des pays comme l’Angleterre, les Pays-Bas ou la Nouvelle-Zélande (vous noterez l’absence de la France) ont également enclenché des actions en justice pour attaquer ce système de Loot Box que les éditeurs de jeux vidéo aiment mettre en place pour rentabiliser un jeu.

« Les joueurs sont séduits et trompés et aucune mesure de protection en matière de jeux de hasard n’est appliquée. Maintenant qu’il est clair qu’en particulier les enfants et les personnes vulnérables sont ici exposés sans protection, les éditeurs de jeux, mais aussi les parties concernées sont appelés à mettre fin à cette pratique » – Peter Naessens, Directeur à la Commission

Loot Boxes : Le danger est dans la boîte…

Le Système des Loot Box

Une loot box (qui peut être traduit par « coffre à butin ») est un système qui invite le joueur à acheter des coffrets virtuels dont le contenu est inconnu mais dont l’objectif serait d’améliorer son expérience de jeu ou d’offrir un item qui peut s’avérer rare et difficile à obtenir par la voie conventionnelle.

Bien sûr, il faudra acheter un certain nombre de coffres avant de pouvoir espérer obtenir le Saint Graal… Et pourquoi pas le revendre.

Là où ça devient pervers, c’est quand certains jeux utilisent des systèmes des loot box qui intègrent ouvertement des éléments susceptibles d’induire une addiction chez le jeune joueur avec des techniques et des ambiances similaires à ce qu’on peut trouver dans n’importe quel casino par exemple.


Voir tous les articles de ce blog
L'AUTEUR
Achille Micral
Achille Micral
Tout dernièrement m'étant trouvé sur le point de faire le dernier game over ! J'ai songé à rechercher la clef du festin ancien, où je reprendrais peut-être appétit.

En BREF

A Lyon, une petite manif étudiante « parquée » par les CRS

par Simon Pernin. 1 082 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Chaîne humaine, coups de matraque et gazage : tous les partiels annulés à Lyon 2

par Simon Pernin. 1 465 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Université Lyon 2 : les examens sous surveillance policière

par Simon Pernin. 1 117 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
%d blogueurs aiment cette page :