Habillage
A Grenoble, la fin des contrats aidés provoque l’arrêt des distributions des Restos du Coeur
Vigies 

A Grenoble, la fin des contrats aidés provoque l’arrêt des distributions des Restos du Coeur

actualisé le 07/09/2018 à 13h36

SUR FRANCE INFO

Les Restos du Coeur de Grenoble ne pourront plus proposer de repas chauds dès lundi. C’est la conséquence directe de la fin des emplois aidés amorcée par le gouvernement d’Édouard Philippe la semaine dernière.

Conséquence parmi d’autres de la fin annoncée par le gouvernement des contrats aidés : l’association des Restos du Coeur de Grenoble ne pourra plus distribuer de repas chauds à ses bénéficiaires, et cela « dès lundi », a assuré sur franceinfo samedi 2 septembre la présidente des Restos du Coeur de l’Isère, Brigitte Cotte.

« Nous avons un emploi aidé, le cuisinier, qui prépare entre 100 et 120 repas chauds par jour dans notre centre de Grenoble », indique Brigitte Cotte.

Et de poursuivre :

« Notre salarié en contrat aidé a terminé sa mission et va sur d’autres projets. Quand on a voulu recruter un autre salarié en contrat aidé, on nous a répondu qu’il n’y avait plus de budget », regrette la présidente des Restos du Coeur de l’Isère.

A lire sur le site de France Info