Actualités, enquêtes à Lyon et dans la région

[Video] Inside Miss Italia : pourquoi elle aurait aimé vivre en 1942

Dimanche était diffusée l’élection de Miss Italie. Et, ô surprise, la jeune femme aurait aimé vivre en 1942, « pour vivre la seconde guerre mondiale ». Qu’a donc traversé le cerveau de la jeune-femme ? La réponse dans une vidéo parodique.

,

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Lyon, abonnez-vous.

[Video] Inside Miss Italia : pourquoi elle aurait aimé vivre en 1942

Alice Sabatini, 18 ans, s’est retrouvée au cœur d’une polémique avant même d’être élue, dimanche 20 septembre, Miss Italie. En cause ? Sa réponse à la question du jury :

« Si vous pouviez choisir, à quelle époque auriez-vous voulu vivre ? »

La jeune femme hésite, affiche un grand sourire et bafouille :

« 42… Pour voir vraiment la seconde guerre mondiale. Puisque les livres en parlent des pages et des pages, j’aimerais la vivre. De toute façon, je suis une femme, donc je n’aurais pas été militaire, j’aurais eu peur et je serais restée à la maison. »

C’est bien connu, les femmes ont peur et restent à la maison. Courrier international a publié la réponse d’un journaliste du Fatto Quotidiano :

« Si on m’avait posé la question, j’aurais répondu : la Thaïlande en 2004. De toute façon je loue toujours des chambres au deuxième étage. »

Inside Miss Italia : 6 millions de vues en un jour

Sur les réseaux sociaux, c’est pourtant la vidéo des Jackal qui fait le buzz. Ce groupe d’humoristes très populaires en Italie a repris le titre original et l’idée du film Inside out, « vice versa » en Français.

Voici donc Inside Miss Italia, ou ce qui s’est passé dans le cerveau de la jeune femme lorsqu’elle a donné sa réponse.

Juste après la question « Si vous pouviez choisir, à quelle époque auriez-vous voulu vivre ? », le cerveau de la jeune femme se met en branle. Les petits bonhommes s’agitent.

« Donnez-moi un nombre, un nombre, un nombre ! »

Finalement, c’est en regardant une chaussure que l’un d’entre-eux sort « 42 ».

Et quand, sur le plateau, on demande à Alice Sabatini de justifier ce choix surprenant, on se retrouve à nouveau dans son cerveau. Les personnages essaient de trouver une réponse, cherchent dans des livres.

« Il y en a des pages, et des pages, et des pages ! »

Voilà, le mot « pages » sera envoyé à Alice. Mais après sa réponse, les petits personnages dans son cerveau, désespérés, pensent qu’elle ne gagnera jamais. Et pourtant… Dès l’annonce de sa victoire, les Jackal hurlent :

« Nobel, Nobel, Nobel ! »


#Italie

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

Autres mots-clés :

#Miss Italie#Rue du dernier film
Partager
Plus d'options